×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Régions

Marrakech
Les routes font de nouvelles victimes

Par L'Economiste | Edition N°:3620 Le 21/09/2011 | Partager
Un accident mortel dans le quartier M’hamid
Deux morts et 34 blessés... le bilan
Collision entre un bus du personnel de Guemassa et un grand taxi

L’accident de M’hamid survenu tôt dans la matinée a fait 34 blessés dont certains dans un état critique

Les ouvriers de Guemassa sont en deuil. Deux d’entre eux viennent de perdre la vie dans un grave accident de la route alors qu’ils se rendaient à leur travail. L’accident est survenu hier à 5h50 du matin dans le quartier M’hamid à Marrakech alors que le bus transportant le personnel du site minier venait à peine de prendre la route. Le site minier de Guemassa qui se trouve à une trentaine de kilomètres de Marrakech assure quotidiennement le transport de ses ouvriers et techniciens via une vingtaine de bus. Le premier bilan de cet accident meurtrier fait état de 34 blessés. Certains sont dans un état grave. Le cauchemar a commencé lorsque le bus du personnel de Guemassa a voulu éviter un grand taxi venant en sens inverse et dont le chauffeur aurait été en état d’ébriété. Le bus s’est renversé après une collision frontale avec le taxi. Pour l’heure, une enquête est ouverte pour déterminer les causes de l’accident et les circonstances du drame. Les victimes ont été rapidement évacuées vers l’hôpital Ibn Toufaïl. Mais, leur employeur a préféré les transférer dans une clinique privée à Marrakech. Outre les deux mécaniciens qui ont perdu la vie, trois autres blessés sont dans un état critique, alors qu’une dizaine devait sortir de la clinique hier après-midi. Cet énième accident de la route fait caracoler Marrakech-Tensift-El Haouz en tête des régions les plus sinistrées. A fin 2010, le nombre d’accidents n’avait connu aucun changement depuis 2009 (soit 5.255 pour l’ensemble de la région), mais avec un nombre moindre de morts. Ces statistiques restent bien en deçà des objectifs du code de la route entré en vigueur en octobre 2010. C’est en milieu urbain que le bât blesse.
La ville de Marrakech continue d’enregistrer des tristes records avec plus de 3.000 accidents par an. En dehors du facteur humain, les accidents sont aussi dus à un déficit au niveau des infrastructures. Celles de Marrakech deviennent inadaptées. La ville a évolué et grandi, mais ses infrastructures ont peu ou pas changé. Les boulevards et grands axes sont toujours aussi étroits ou encore en chantier. Il y a par ailleurs une insuffisance au niveau des feux de signalisation, anarchie dans le placement des sens interdits (que personne ne respecte d’ailleurs),…

De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc