×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Inflation: Poussée de fièvre en août

Par L'Economiste | Edition N°:3620 Le 21/09/2011 | Partager
L’indice des prix à la consommation en hausse de 1,4%
La frénésie d’achat sur les produits alimentaires n’explique pas tout

L’évolution de l’indice des prix à la consommation est fortement influencé par ceux des produits alimentaires

L’inflation poursuit sa hausse. Après une augmentation de 0,6% en juillet, l’indice des prix à la consommation a pris 1,4% en août, selon la dernière note du Haut commissariat au plan (HCP). Cette évolution est attribuée principalement à l’augmentation des prix des poissons et fruits de mer, des légumes et des fruits.
Dans le détail, l’indice des produits alimentaires a pris 3,1%. Ce qui s’explique le renchérissement des poissons et fruits de mer dont les prix ont augmenté de 11,8%, celui des légumes avec 11,4% et les fruits avec 5,2%. A cela s’ajoute la hausse de 1,7% du prix des huiles et graisses. Cette année, le mois d’août a coïncidé avec le Ramadan caractérisé par une forte pression sur les produits alimentaires. De son côté, l’indice des prix des produits non alimentaires a stagné. Une légère variation est toutefois constatée du côté des articles d’habillement et chaussures qui ont pris 0,8% et le transport avec 0,2%. En revanche, l’indice des prix des «loisirs et culture» a baissé de 0,1%.
Comparé à la même période de l’année dernière, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 4%. Là aussi le poids des produits alimentaires est important avec une variation de prix de 4,2%. Quant à l’indice des prix des produits non alimentaires, il s’est accru de 0,8% comparativement à la même période de l’année dernière. Et ce, sous l’effet d’une augmentation de 4,6% de la rubrique enseignement et de 2,4% articles d’habillement et les chaussures.
Sur les huit premiers mois, l’inflation est en hausse de 1,1% alors que les prévisions pour cette année sont de 2%.
Pour sa part, l’inflation sous-jacente, un indicateur qui exclut les produits volatiles et ceux à tarifs réglementés, est en hausse de 0,4% par rapport au mois précédent. L’inflation sous-jacente est un indicateur important puisqu’il mesure en toute neutralité l’évolution du niveau général des prix sans tenir compte des produits dont les variations des prix peuvent être purement conjoncturelles. Cet indice, qui retrace la tendance de fond de l’évolution des prix, a augmenté de 1,3% sur une année.
Par ailleurs, la note du HCP révèle le palmarès des villes les plus «chères»: les hausses les plus importantes de l’indice des prix à la consommation ont été enregistrées à Oujda (3%), Béni-Mellal (2,9%) et Al-Hoceima (2,1%). Viennent ensuite Safi (2%) et Casablanca (1,9%)…

K. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc