×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Focus

Secteur des jus
Un nouvel opérateur dans la compétition

Par L'Economiste | Edition N°:3619 Le 20/09/2011 | Partager
AJP a investi 220 millions de DH, dont 140 millions pour la 1re tranche
A la clé, 140 emplois qualifiés en 2011 et 200 l’année prochaine

Agro Juice Processing (AJP) a investi 220 millions de DH, dont 140 millions pour la première tranche à Meknès. Outre les jus, AJP produit également du concentré et du jus de tomate sous la marque Hamria

Un nouvel entrant frappe fort dans l’industrie du jus. Agro Juice Processing (AJP) a démarré ses activités en juin 2011 à Meknès. L’entreprsie s’est vite fait remarquer par la commercialisation de jus sous la marque Valencia. Trois mois après le lancement, AJP est devenu un opérateur de référence. «Nous avons réalisé les meilleures ventes du marché au cours de Ramadan et de la saison estivale», explique Ibrahim Belkora, DG.
Lancée en juin 2010, la construction de l’usine a été réalisée en un temps record: 12 mois. S’étalant sur une superficie de trois hectares, l’unité industrielle aura nécessité une enveloppe globale de 220 millions de DH, dont une première tranche de 140 millions. La seconde tranche sera lancée au cours de 2013. A la clé, 140 emplois qualifiés. 200 autres postes seront créés d’ici l’été 2012. «Nous avons noué un véritable partenariat avec le géant mondial Tetra Pack, qui a entièrement équipé l’usine. Ce qui représente un avantage en termes de performance», précise Belkora».
Sur un tout autre registre, AJP a adopté une démarche marketing agressive. Elle se décline au niveau du contenu de la campagne qui a pris de vitesse la concurrence. Particularité: la mise sur le marché de petits formats de jus. Pour y arriver, l’usine a dû s’équiper d’une ligne de conditionnement dédiée aux petits formats modulables. L’objectif est de cibler toutes les bourses. De plus, la gamme de jus Valencia a été conçue en fonction des habitudes gustatives du consommateur marocain. En clair, l’opérateur ne s’est pas contenté d’introduire des jus déjà existants, mais a dû procéder à de nombreuses études pour aboutir à des variantes «gustatives adaptées». Ainsi, la gamme nectar classique comporte sept variantes, dont l’unique jus de grenadine sur le marché. D’autres parfums et gammes sont prévus.
Autre argument marketing fort de Valencia, le prix. «Les études auxquelles nous avons procédé ont prouvé que le facteur prix est le principal obstacle devant la consommation des jus au Maroc. Sur ce point l’entreprise se propose de lancer des promotions dans 50% du temps. La démarche a déjà donné des résultats probants. «L’analyse de nos chiffres renseigne que, lors des promotions, nous doublons nos ventes», explique le management. La distribution constitue souvent le talon d’Achille de bon nombre d’entreprises. Sur ce maillon essentiel de la logistique, AJP dispose de sa propre flotte, qui, en temps record, a pu toucher plus de 40.000 points de vente par mois. L’investissement dans la logistique constitue un axe majeur de la stratégie de l’opérateur. AJP a déjà lancé des études par sondage auprès de certains points de vente. Les premières enquêtes montrent qu’en termes de vente, «Valencia caracole en tête du marché». L’ambition d’AJP est de détenir 35% de parts de marché d’ici l’été 2012.

Hassan EL ARIF

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc