×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Finances-Banques

Bourse: Le marché plus incertain que jamais

Par L'Economiste | Edition N°:3614 Le 13/09/2011 | Partager
Selon l’indice de confiance des investisseurs en Bourse de ATI
Le contexte géopolitique défavorable
Les perspectives économiques rassurent tout de même

A fin août 2011, l’ATI Indice de confiance ressort à 45,6 points sur une échelle de 100 points. Ce score se situe au niveau de la fourchette haute de la phase d’attentisme

Les investisseurs n’ont pas le moral. Sur les trois prochains mois, près de la moitié des investisseurs sondés sont indécis, voire même perplexes quant à l’évolution du Masi. Parallèlement, 18% estiment qu’il continuera sur son trend baissier entamé depuis le début de l’année. Pour les plus pessimistes, ils sont 21% à considérer que le marché sera fortement baissier d’ici la fin de l’année. Seuls 21% des investisseurs s’attendent à un marché haussier. C’est en substance les conclusions du dernier indice de confiance des investisseurs en Bourse récemment lancé par Attijari Intermédiation (ATI). Les décisions d’investissements sont impactées par un contexte géopolitique et international que les investisseurs qualifient de défavorable. Ses effets sont redoutés pour 58% des sondés et ils sont très pénalisant pour 15% d’entre eux. A l’inverse, 21% prévoient un impact neutre et seulement 3% anticipent un impact favorable. Les conclusions concernant l’impact du contexte international sont également hostiles. La moitié des investisseurs le jugent ainsi et 18% le trouvent très pénalisant. Pour leur part, les anticipations quant à la qualité des résultats semestriels des sociétés cotées ressortent mitigées. Le tiers des investisseurs considèrent que les résultats semestriels 2011 le seront, le reste est divisé à parts égales entre des anticipations ordinaires et des performances de bonne qualité.
Cependant, d’autres volets rassurent notamment sur l’évolution de l’environnement économique général et politique du pays. Concernant l’amélioration du climat économique, les perspectives futures des investisseurs se révèlent plutôt confiantes pour plus de la moitié et neutre pour un investisseur sur trois. Seuls 15% d’entre eux demeurent méfiants. Pour ce qui est de l’évolution du contexte politique, les investisseurs sont neutres. En effet, un individu sur deux estime que l’évolution future du contexte politique du Maroc n’aura pas d’impact significatif sur le marché Actions. Parallèlement, 18% anticipent un impact favorable, voire très favorable et 33% le considèrent pénalisant. Par ailleurs et par catégories d’investisseurs, les étrangers sont relativement plus optimistes comparés aux investisseurs locaux. Les principaux intervenants locaux sur le marché affichent globalement la même perception future du marché Actions, à savoir l’attentisme.

R. B.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc