×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

CV: «L’excès d’originalité peut aussi desservir» - Entretien avec Bouchaïb Serhani, directeur général de Gerper Services RH à Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:3614 Le 13/09/2011 | Partager

«Les recruteurs, même s’ils lisent vite et vont à l’essentiel, sont toujours sensibles à tout ce qui peut faire sortir un CV du lot commun», affirme Bouchaïb Serhani, directeur général de Gerper Services RH à Casablanca

La rubrique «centres d’intérêt, loisirs» est l’espace idéal pour souligner votre originalité. Elle constitue un complément de votre expérience professionnelle. Mais elle doit être courte et concise.

- L’Economiste: Quel est l’intérêt de la rubrique «centres d’intérêt, loisirs» dans un CV?
- Bouchaïb Serhani: On le sait, un curriculum vitae doit être synthétique, donc aussi court que possible, mais également représentatif de vos compétences, de votre expérience, etc. donc complet… C’est un véritable tour de force en somme qui est exigé de chaque candidat: faire court et exhaustif. Cela conduit parfois certains à négliger, voire à supprimer ce qui leur semble accessoire et notamment leurs centres d’intérêt ou leurs activités extraprofessionnelles. A mon sens, c’est une erreur. Car les recruteurs, même s’ils lisent vite et vont à l’essentiel, sont toujours sensibles à tout ce qui peut faire sortir un CV du lot commun. Et cette rubrique est l’espace idéal pour souligner votre originalité.

- Que peut-elle contenir?
- La palette est vaste. Mais il vous faudra choisir: cette rubrique doit rester un complément, un plus. Elle n’a pas vocation à prendre autant de place que votre expérience professionnelle et, ici comme ailleurs, l’excès d’originalité ou la trop grande diversité de vos «autres» activités risque de vous desservir. Il serait dommage que le recruteur en vienne à penser que vous préférez vous «amuser» plutôt que de travailler. Par ailleurs, cette rubrique revêt une importance différente selon la nature de votre parcours: un candidat riche d’expériences professionnelles doit chercher à valoriser celles-ci et sera donc naturellement conduit à réduire cette partie secondaire tandis qu’un candidat sans expérience pourra au contraire insister sur son dynamisme et son esprit d’initiative en développant ce chapitre. En résumé, plus on est jeune, plus les centres d’intérêt revêtent de l’importance, plus on avance en âge et plus ils sont accessoires. Enfin, en toute logique, les activités collectives ou tournées vers les autres auront plus d’impact que les occupations individuelles (…). Vous pouvez donc y faire figurer vos loisirs et vos passions, vos activités sportives et/ou associatives, vos «petits boulots» ou vos activités occasionnelles. Ce dernier point est important en particulier, encore une fois, pour les plus jeunes et plus généralement pour ceux qui ont peu d’expérience professionnelle. Quand on a fait du soutien scolaire ou donné des cours particuliers, assisté une personne dépendante, etc, il peut être difficile de «caser» ces activités dans les autres rubriques du CV. Ici, elles trouveront leur place et leur pertinence. Une règle d’or: à chaque fois que vous songez à faire figurer une activité dans cette rubrique, cherchez à répondre à cette question simple, représente-t-elle un atout supplémentaire au regard de mon projet professionnel et du poste auquel je postule? Cette règle en appelle une seconde, qui doit valoir à chaque candidature: vous vous adressez à chaque recruteur différemment parce que chaque poste est différent, vous adaptez donc votre CV au poste auquel vous postulez. Si vous pouvez faire valoir en général 3, 4 ou 5 centres d’intérêt différents, vous ne les citerez pas tous. D’abord parce que le trop est l’ennemi du bien. Ensuite parce que seuls 2 ou 3 vous paraîtront pertinents.

- Comment rédiger cette rubrique?
Une première règle à respecter en la matière est d’être descriptif pour que le recruteur puisse y lire l’atout supplémentaire que vous cherchez à mettre en évidence. Ainsi, la simple énumération (lecture, cinéma, course à pied) ne présente guère d’intérêt. En revanche, la mise en avant de l’une ou l’autre de ces activités peut se justifier si, par exemple, vous participez à l’animation d’un ciné-club ou que vous participez avec votre club à des compétitions sportives (cross, marathon, triathlon). Vous êtes grand voyageur? Préférez souligner votre goût pour les voyages en expliquant les raisons qui vous animent plutôt que d’énumérer la totalité de vos escapades.

Propos recueillis par Maimouna DIA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc