×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Energies renouvelables: Un nouveau parc éolien

Par L'Economiste | Edition N°:3614 Le 13/09/2011 | Partager
La Compagnie du Vent, filiale de GDF Suez, investit à Tanger
Un projet de 2,2 milliards de DH générant 135 MW

Des aérogénérateurs de dernière génération développant chacun 3 mégawatts de puissance pour ce méga projet. Les rotors atteindront un diamètre de 112 mètres, soit l’équivalent de la hauteur des Twin Center à Casablanca

COMME nous l’annoncions dans nos colonnes hier, la Compagnie du Vent, filiale de la société GDF Suez, lance un nouveau parc éolien au nord, celui de Jbel Haouch Ben Krea, du nom de la crête qui devra l’accueillir. Ce projet intègre un total de 45 éoliennes développant environ 135 mégawatts, selon un responsable au sein du Centre régional d’investissement (CRI) de Tanger. L’investissement prévu est d’environ 2,2 milliards de DH et les travaux de construction comprenant ceux de la voirie pour enchaîner ensuite avec la pose des mats sont d’ores et déjà programmés.
Le projet se veut imposant avec des aérogénérateurs de dernière génération développant chacun 3 mégawatts de puissance. Les rotors seront à la taille de cette ambition avec un diamètre atteignant les 112 mètres, soit l’équivalent de la hauteur des Twin Center à Casablanca. Des travaux de préparation et de terrassement seront nécessaires avant l’entrée en service de ce parc prévue pour 2013. Il s’agit de pistes de desserte et de tranchée de communication pour le passage des câbles de connexion entre les tours et le réseau électrique. A noter que ce parc devrait occuper la seconde place au niveau de la taille lors de son entrée en service. En effet, c’est le parc de Dhar Saâdane qui se situe en première place. Installé sur une crête face aux vents dominants à 22 km de Tanger, il est entré en service en 2010. D’une puissance totale de 140 MW, il devra fournir près de 526 gigawatts/heure, soit 2,5% de la consommation électrique actuelle du Maroc, selon l’ONE, maître d’œuvre du projet.
Le parc est d’ailleurs le plus grand site éolien de l’Afrique non seulement en puissance mais aussi en superficie avec plus de 410 hectares. Il est composé de 165 aérogénérateurs et de 550 kilomètres de câbles de connexion, l’investissement total prévu est de 2,75 milliards de DH (250 millions d’euros). La Compagnie du Vent a déjà réalisé en 2000 le premier parc éolien de la Région, celui de Koudia Al Baida à Tétouan avec une puissance installée de 50 mégawatts, sur plus d’une dizaine de kilomètres. Il dispose de 84 turbines sur trois sites espacés. Il a commencé la production réelle d’électricité en septembre 2000 avec une puissance de 50,4 MW.
A noter que le nord est un lieu idéal pour l’installation d’éoliennes. Il se caractérise par des vents réguliers avec des vitesses moyennes de 10 m/seconde avec des pics pouvant doubler. Ces vitesses permettent une excellente exploitation des aérogénérateurs qui pour la plupart ont besoin d’une vitesse minimum de 4 m/s pour commencer à produire de l’électricité.

Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc