×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

Yémen: Pas de répit pour l’opposition

Par L'Economiste | Edition N°:3611 Le 08/09/2011 | Partager
Le pays toujours embrasé par la contestation du régime de Saleh
Une situation qui tourne à la crise humanitaire

Le Yémen, étant un des pays les plus pauvres de la région, les violences fratricides et l’instabilité politique pourraient conduire à une situation de crise économique et humanitaire généralisée

Toujours pas d’accalmie au Yémen. Après huit mois de manifestations populaires, déclenchées par ce que certains appellent le « réveil arabe », le pays demeure un terrain d’affrontements entre les contestataires d’Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 33 ans, et les fervents défenseurs de ce dernier. De violents combats ont opposé, il y a quelques jours, les troupes fidèles au président Saleh à des hommes de tribus armés à Taëz, la deuxième ville du pays située à 270 km de la capitale Sanâa et fief de la contestation populaire depuis le mois de juin. Saleh est en effet accusé de corruption et de népotisme, ses fils, frères et cousins occupant la plupart des postes stratégiques dans l’armée et le gouvernement.
A l’inverse de la situation en Libye ou en Syrie, les violences fratricides et l’instabilité politique de ce pays de 24 millions d’habitants pourraient conduire à une situation de crise économique et humanitaire généralisée. Le Yémen est, en effet, un des pays les plus pauvres de la région, voire du monde entier. 60% de la population vivrait désormais sous le seuil de la pauvreté, avec un revenu quotidien ne dépassant pas un dollar par tête d’habitant. Le taux d’inflation, qui a atteint plus de 35%, accentue davantage le phénomène de pauvreté accrue. Ainsi, le taux de chômage aurait doublé et les prix des biens de première nécessité auraient triplé depuis le début de l’année, selon des statistiques locales.
Les autorités locales déplorent également une flambée des prix des hydrocarbures. Le Yémen possède une production pétrolière de 300.000 barils/jour, générant 60% des revenus nationaux. Avec une augmentation atteignant 300% sur les prix de gaz et de combustibles, la situation de la population s’aggraverait davantage, d’autant plus qu’il y aurait de fréquentes coupures d’électricité et d’eau courante dans le pays.
Le président Ali Abdallah Saleh n’entend toutefois pas l’appel de sa population en détresse. Il est d’ailleurs toujours hospitalisé en Arabie Saoudite après avoir échappé de justesse (malgré d’importantes brûlures au visage) à un bombardement, en juin, qui visait la mosquée de son palais présidentiel dans la capitale Sanâa.
Par ailleurs, six militaires ont été tués mercredi lors d’affrontements avec des présumés terroristes d’Al-Qaïda dans la ville de Zinjibar au sud du pays. Six autres soldats ont été blessés lors de ces combats qui se sont déroulés à environ un kilomètre de Zinjibar, chef-lieu de la province d’Abyane. Au total, quelque 19 personnes ont trouvé la mort en l’espace de quatre jours.

Amine EL HASSOUNI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc