×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Politique

    Liste nationale
    Accord des partis pour réserver 60 sièges aux femmes

    Par L'Economiste | Edition N°:3608 Le 05/09/2011 | Partager
    Les jeunes n’auront finalement que 30 sièges
    Le seuil d’éligibilité fixé à 6% au niveau local et 3% pour le national
    Le décret sur le découpage électoral pour bientôt

    TAIEB Cherkaoui a réuni les dirigeants des partis de l’Istiqlal, l’USFP, le PPS, le MP, le RNI, l’UC, le PJD et le PAM vendredi dernier. L’objectif est de trancher sur deux points restés en suspens. Le premier porte sur la liste nationale qui voit la représentativité féminine rehaussée à 60 sièges au lieu de 45 prévus initialement. Quant aux jeunes, ils n’auront droit qu’à 30 sièges, avec une limite d’âge fixée à 40 ans. Et cela sur la base de deux femmes suivies d’un jeune. L’idée est d’appliquer le principe de la parité tel que prévu par la nouvelle Constitution. Il est à rappeler que les premières dispositions du projet de la loi organique de la Chambre des représentants, présenté par le ministère de l’Intérieur le 21 juillet dernier aux partis politiques, prévoyaient 90 sièges pour la liste nationale à partager équitablement entre les femmes et les jeunes.
    Le deuxième point a concerné le seuil d’éligibilité. Ainsi, le ministre de l’Intérieur et les partis politiques, présents à la réunion de vendredi ont décidé de maintenir le seuil à 6%, au niveau des circonscriptions locales et de le réduire à 3% pour la liste nationale. Sur ce dernier point, Lahcen Daoudi, secrétaire général adjoint du PJD qualifie ce «taux de régression par rapport à 2007, fixé à 6%». A ses yeux, ce taux n’arrangeait pas les affaires du PJD. «Le seuil de 6% est faible surtout avec le plus fort reste. Il donnera lieu à des achats de voix», dit-il. Son parti demandait un seuil plus élevé, avec la plus forte moyenne.
    De son côté, Mohand Laensar, secrétaire général du Mouvement populaire, voit les choses autrement. Le ministre d’Etat n’a rien contre ce seuil, même si sa formation préconisait l’adoption d’un seuil de 6%, aussi bien au niveau local que national. Le découpage électoral, sujet très sensible pour les partis politiques, a été également abordé. Selon Amine Sbihi, membre du bureau politique du PPS, le débat a porté sur deux points de vue relatifs. L’un prévoit le maintien du découpage actuel, en incluant de nouvelles préfectures et provinces. L’autre vise l’élargissement des circonscriptions locales aux provinces, à l’exception des grandes villes qui sont organisées en arrondissements.
    La discussion entre les partis politiques et le ministre de l’Intérieur se poursuivra après l’adoption du décret organisant le découpage électoral. Ils se sont donc donné rendez-vous dans une quinzaine de jours pour débattre de ce décret. Et ce, après l’adoption de la loi organique de la Chambre des représentants par le Conseil des ministres et le Parlement.
    Le département de Taieb Cherkaoui a envoyé le projet de la loi organique de la Chambre des représentants aux membres du gouvernement. Ce texte sera programmé pour le prochain Conseil des ministres, prévu jeudi prochain.

    Découpage électoral

    LE projet de loi organique de la Chambre des représentants remis par le ministère de l’Intérieur aux formations politiques en juillet dernier a prévu trois principes pour la mise en place des circonscriptions électorales. Selon ce texte, le découpage tiendra compte de l’équilibre démographique entre les différentes circonscriptions, de leur harmonie territoriale pour qu’elles soient homogènes et du respect du découpage administratif des provinces et des préfectures.

    Soumaya BENCHERKI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc