×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Casablanca: Les six priorités de l'observatoire urbain

Par L'Economiste | Edition N°:3607 Le 02/09/2011 | Partager
Collecte des déchets, transport urbain, lutte contre la précarité, culture, urbanisme et enfants
Veille prospective, enquêtes, études, débats… les missions

Etant donné l’état dans lequel se trouvent les décharges du Grand Casablanca, le dossier le plus urgent sur lequel se penchera le nouvel observatoire est la collecte et le traitement des déchets ménagers et industriels

Contribuer au développement de Casablanca. C’est l’objectif principal que s’est assigné l'Observatoire urbain du Grand Casablanca. Une nouvelle organisation qui vient d'être créée à l'initiative de l'association du Grand Casablanca Carrières centrales présidée par Mostapha Mellouk. «L’observatoire apportera des propositions sur le développement de la métropole et veillera à une meilleure prise de décisions», indique-t-il. «Sa création est motivée par le constat alarmant quant à la situation de l’agglomération qui est en dégradation tant au niveau de la qualité de vie que de l’attractivité économique», ajoute-t-il Les défaillances relevées par l’association Carrières centrales concernent six domaines en particulier: d’abord la mobilité qui est devenue de plus en plus difficile, l'habitat insalubre et le déficit en logement, les services publics urbains jugés peu performants, le patrimoine culturel faiblement valorisé et une offre en loisirs insuffisante, l'absence d'espaces verts associée à une forte pollution et enfin un environnement d’affaires peu favorable.
Pour combler ces lacunes, l’observatoire mènera des études et des enquêtes, assurera la veille prospective pour anticiper les besoins de la ville et organisera des débats et des rencontres. L’objectif est d’élaborer des recommandations de projets, d'actions ou de politiques et de produire des propositions favorables au développement de l'agglomération. La nouvelle organisation compte aussi appuyer les acteurs de la ville dans leurs projets respectifs. «Le travail sera assuré par un comité éditorial composé d’urbanistes, d’ingénieurs et de spécialistes selon la nature des projets», précise Mellouk. Pour son baptême, l'observatoire se focalisera sur six chantiers prioritaires et non des moindres, en l'occurrence, la collecte et le traitement des déchets ménagers et industriels, le transport urbain, la lutte contre la précarité, la culture et la préservation du patrimoine, l'urbanisme et l’architecture et enfin la place des enfants dans les politiques urbaines. «Etant donné l’état dans lequel se trouvent les décharges du Grand Casablanca, le dossier le plus urgent est la collecte et le traitement des déchets ménagers et industriels», souligne Mellouk. «Dans ce sens, une équipe de spécialistes devrait se charger d’élaborer un rapport sur ce domaine particulièrement problématique et d’établir une liste de solutions potentielles», poursuit le président de l’association Carrières centrales. Cette dernière compte à son actif plusieurs réalisations. Sa participation au sein du comité de pilotage du projet de réhabilitation de l'ancienne médina de Casablanca et le lancement de plusieurs actions dans les domaines de la santé, de la solidarité, de la culture, de l'environnement et du sport sont les faits marquants des 12 derniers mois.
Bouchra SABIB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc