×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Casablanca/ Logement économique
Le projet «Al Fajr» pris d’assaut

Par L'Economiste | Edition N°:3604 Le 26/08/2011 | Partager
Les familles ont envahi les appartements non encore livrés
Les retards de livraison dûs à un conflit judiciaire
Chaâbi Lil Iskane dans une situation délicate

Depuis plus de 4 ans, 2.530 familles attendent la livraison de leurs logements dans la résidence «Al Fajr» à Sidi Bernoussi. Promesses non tenues, elles ont décidé d’occuper leurs habitations avant l’heure (Ph. Jarfi)

2.530 propriétaires sans logement! Le cas de l’affaire «Chaâbi Lil Iskane» refait aujourd’hui surface à Casablanca. Depuis quatre ans, des milliers de familles attendent la livraison de leurs logements à la résidence «Al Fajr» à Sidi Bernoussi. Le dernier dead line de remise des clés était prévu pour le 31 mars dernier. Promesses non tenues, les «propriétaires» ont décidé, mardi 23 août 2011, d’envahir leurs habitations avant la fin des travaux. A l’heure où nous mettions sous presse, le nombre des propriétaires ayant «occupé» leurs logements avait atteint une centaine. L’opération a concerné les tranches «A» et «B» du projet.
«Nous aurions souhaité que nos appartements soient livrés à l’heure, selon les procédures habituelles», indique l’un des propriétaires pris au piège. Et d’ajouter qu’«il est impossible de revenir sur notre décision. Toutes les familles comptent poursuivre cette démarche jusqu’à ce qu’elles aient leurs logements, et ce, avant la prochaine rentrée scolaire».
Selon Mohamed Bachiri, représentant du collectif d’habitants, «le retard enregistré dans la livraison de ce projet de logement économique serait dû à un conflit judiciaire entre la société immobilière Sogeprol et les anciens propriétaires du foncier (près de 11 ha)». Et c’est la société Sogeprol qui a vendu ce même terrain à Chaâbi Lil Iskane. Mais un rebondissement intervient après cette vente: Le tribunal de première instance de Casablanca rend un jugement contre Sogeprol le 26 septembre 2007 annulant le contrat de vente avec les propriétaires fonciers. Chaâbi Lil Iskane, dans une situation délicate, interjette appel à son tour pour débloquer cette affaire.
Pour rappel, le projet «Al Fajr» regroupe des appartements de 50 à 70 m2 répartis sur dix blocs (de A jusqu’à J), soit 2.530 logements. Cette affaire vient grossir les rangs des projets Chaâbi Lil Iskane qui ont également connu des tonitruants «retards de livraison», comme «Bassatine» à Témara et «Assalam» au boulevard Ouled Ziane à Casablanca.
Bouchra SABIB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc