×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Rabat/Arrondissements
Les dotations augmentées

Par L'Economiste | Edition N°:3599 Le 19/08/2011 | Partager
La situation financière de la ville fragilisée
80 millions de DH pour un siège

«Il faut serrer la ceinture». C’était le message adressé par Fathallah Oualalou, président du Conseil de la ville de la capitale, aux élus lors de la clôture de la session de juillet. Ce rappel intervient au moment de l’examen du point concernant la fixation des dotations budgétaires accordées aux 5 arrondissements de la ville au titre de l’année 2012.
Au début, la commission chargée des affaires économiques, budgétaires et financières du Conseil a proposé de maintenir les mêmes dotations que celles de 2011 eu égard à la situation financière difficile de la ville depuis 2010. Mais par la suite, le maire a décidé d’augmenter ces dotations de 5% en vue de maintenir le climat de confiance avec les présidents des arrondissements. Ainsi, le montant total des dotations va dépasser les 24 millions de DH contre 21,4 millions de DH en 2011. La répartition de cette dotation s’est faite en fonction du nombre d’habitants de chaque arrondissement.
La grande part a donc été accordée à l’arrondissement de Yakoub Al Mansour avec près de 5,6 millions de DH, suivi de Youssoufia (5,5 millions de DH) et Hassan (5,3 millions de DH). Le reste sera réparti entre les arrondissements d’Agdal-Hay Ryad et Souissi. Après ce cadeau, l’ex-ministre des Finances tient toutefois à rappeler que cette augmentation constitue vraiment le début d’une aventure qu’il faut bien gérer dans ces moments difficiles. Donc pour lui, en contrepartie, on procédera à des coupes au niveau des budgets d’autres rubriques jugées non prioritaires. «Cette maîtrise de la gestion du budget est nécessaire pour permettre au ministère de l’Intérieur de nous accompagner dans la réalisation de nos projets», indique Oualalou. La ville compte beaucoup sur le soutien financier du département de tutelle pour la structuration du secteur des bus après le retrait de la société Stareo.
Pour le maire, ce soutien est nécessaire eu égard à la fragilité de la structure du budget de la ville. Sur un budget de 850 millions de DH, près de 67% sont réservés au personnel de la commune. Pour la gestion déléguée, il faut mobiliser un budget de près de 215 millions de DH dont 145 pour le ramassage des déchets et le reste pour l’eau et l’électricité. Sans oublier le cumul des créances de la commune non encore couvertes et qui dépasse 500 millions de DH. En 2010, la ville a pu équilibrer son budget grâce aux subventions de l’Etat dont le montant s’élève à 195 millions de DH.

Polémique

Le projet de construction du nouveau siège de la mairie de la capitale prévu au centre ville, près de la Banque du Maroc, a fait l’objet d’une polémique entre la majorité et l’opposition dirigée par les élus du Parti authenticité et modernité (PAM) et du Mouvement populaire (MP). Pour ces derniers, le budget de 80 millions de DH nécessaires à ce projet, devrait être mobilisé pour s’attaquer aux problèmes prioritaires de la capitale comme la propreté, l’éclairage et la voirie. «Il faut signaler que la capitale du Royaume ne dispose pas d’une mairie et le siège actuel appartient en fait à l’arrondissement de Youssoufia», rappelle Oulalou.

 

Noureddine EL AISSI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc