×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Culture

    Education et culture
    La Banque populaire modernise sa fondation

    Par L'Economiste | Edition N°:3595 Le 15/08/2011 | Partager
    Photothèque, développement du site web… les chantiers
    Education, environnement et sauvegarde du patrimoine, aussi au menu

    Exit les photographies traditionnelles: la photothèque de la Fondation sera modernisée. Les photos seront numérisées afin de faciliter leur manipulation et leur stockage

    La Fondation éducation et culture est en plein développement et prévoit de nouveaux projets cette année. Cet organisme, fondé par la Banque populaire (BP) en 1984, a pour finalité la promotion de l’éducation, de la culture, du social et de l’environnement au Maroc.
    Parmi les projets en cours, celui de la modernisation de la photothèque. Cette dernière comprend des photos qui datent du début du siècle et d’autres un peu plus modernes, les plus récentes datant des années 50. Il s’agit du Fond Flandrin, portant le nom du célèbre photographe français, le premier à prendre des clichés aériens du pays. «Les photos seront rendues sous format numérique, ce qui facilitera leur manipulation et leur stockage», confie Abdellatif Zakhbat, directeur développement de la Fondation. L’entreprise projette également de développer le site web de la Fondation. Selon Zakhbat, l’interface du site sera amélioré et le nombre de partenaires accru.
    La Fondation intervient plus globalement au niveau de 5 axes. Le premier est l’éducation avec la gestion de deux écoles à Tanger et Agadir. Le système pédagogique comprend aussi des classes de mise à niveau pour les élèves parlant l’anglais, l’allemand ou encore le rifain. Par ailleurs, ces écoles ont le Label Vert, toutes deux étant équipées d’un système de traitement de déchets et de récupération des eaux usées. L’environnement est aussi parmi les priorités. «Ce volet se traduit notamment par l’opération «plages propres». Ainsi, la Fondation sponsorise 4 plages dont deux bénéficient du Pavillon bleu», souligne Zakhbat.
    Côté «social», la Fondation éducation et culture apporte son soutien au Parlement de l’enfant et a créé 5 maisons de douars financées sur 3 ans. En ce qui concerne l’aspect culturel, la Fondation est le sponsor de la majorité des festivals marocains, notamment ceux de Casablanca et Fès (musiques sacrées). «Nous ciblons avant tout la musique du terroir», explique Zakhbat. L’organisation s’intéresse également aux domaines du cinéma, du théâtre, des arts plastiques et de l’édition. Le dernier volet est la sauvegarde du patrimoine marocain via la photothèque ou encore la restauration de fontaines.
    Pour mener à bien ses actions, l’organisme bénéficie d’un budget qui s’élève à plusieurs dizaines de millions de DH alimenté par la BP.

    Karim AGOUMI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc