×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Casablanca
    Trois étapes pour réhabiliter l’ancienne médina

    Par L'Economiste | Edition N°:3595 Le 15/08/2011 | Partager
    Etudes, relogements, assainissement, éclairage… les travaux réalisés
    La deuxième phase sera lancée en septembre

    Le Souverain s’est enquis, vendredi dernier, de l’état d’avancement du projet de réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca. Les premières actions ont porté sur des études, des opérations de relogement et des travaux d’infrastructures souterraines

    Près d’un an après leur lancement (le 27 août 2010), les travaux de réhabilitation et de mise à niveau de l’ancienne médina de Casablanca avancent à un rythme soutenu. Une deuxième tranche d’environ 27 ha devrait être lancée en septembre prochain. Elle concernera la réalisation d’une enquête foncière dans le cadre d’une convention avec l’Ecole Hassania des travaux publics et l’Université Hassan II.
    Vendredi dernier, le Souverain s’est enquis de l’état d’avancement global du projet. La première phase, dont le coût s’élève à 300 millions de DH, avance conformément au planning fixé par l’Agence urbaine, maître d’ouvrage du projet. Elle s’étend sur une superficie de 20 ha et prévoit le traitement des bâtiments menaçant ruine, la mise à niveau des ouvrages et infrastructures publics et l’aménagement des places et espaces verts. Prévue pour 2013, cette première tranche porte aussi sur la mise à niveau des équipements publics (écoles, centres socio-éducatifs et équipements de proximité), la réfection de la muraille de la médina et le relogement de 150 ménages habitant des bidonvilles ou occupant des équipements à caractère public. Une grande partie du travail réalisé à ce jour n’est pas encore visible car l’essentiel a concerné des études, des opérations de relogement et des travaux d’infrastructures souterraines. D’autres actions seront lancées prochainement comme la construction d’un espace de rencontre des générations de l’ancienne médina (décembre 2011), la reconversion de l’église «Buenaventura» en une maison de culture (décembre 2011) et la mise en place d’un circuit touristique (mars 2012).
    S’agissant des équipements de proximité, le Souverain a donné le coup d’envoi des travaux de construction d’un centre d’addictologie et de phtisiologie (7 millions de DH) et de réaménagement du centre actuel de santé «Bousmara». Des clés et des attestations d’attribution de logements ont été aussi remises à des bénéficiaires du programme de relogement au quartier Moulay Rachid.
    La troisième et dernière tranche du projet porte sur l’élaboration d’un plan d’aménagement et de sauvegarde. L’objectif est d’arrêter les modalités d’intervention dans la médina, les règles et les prescriptions architecturales à respecter.


    Bouchra SABIB

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc