×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Photovoltaïques
    Meridionale Impianti investira 150 millions de DH

    Par L'Economiste | Edition N°:3587 Le 03/08/2011 | Partager
    L’italien construira une usine au Maroc en 2012
    L’entreprise compte investir également dans des fermes solaires

    Meridionale Impianti est présent dans plusieurs pays dans le monde et emploie 1.000 personnes. Pour 2011, l’entreprise s’attend à un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros contre 120 millions l’année précédente

    L’implantation d’une entreprise dans un pays étranger peut se révéler pleine d’imprévus. L’italien Meridionale Impianti, spécialisée dans la construction de postes électriques, en a fait l’expérience il y a quelques années. Le marché qu’elle avait décroché auprès de l’Office national de l’électricité (ONE), pour la construction de postes électriques sur le site de Tanger Med, avait connu quelques difficultés de  mise en œuvre.
    Ainsi, le donneur d’ordre reprochait à l’adjudicataire un retard dans l’exécution du marché dont le montant s’élevait à 33 millions de DH hors TVA et droits de douane. «La non-maîtrise de l’environnement marocain par une entreprise qui fait ses premiers pas au Maroc dans le secteur électrique, qui est essentiellement un secteur  qui obéit  à de fortes exigences techniques et qui fait appel à beaucoup de sous-traitants», déclare Hassan Alami, président du directoire du Centre Euro-méditerranéen de médiation et d’arbitrage (Cema). Les responsables de l’ONE ainsi que Salvo Raffa, président de Meridionale Impianti, ne veulent pas revenir sur un chapitre déjà clos, que l’on résume auprès de l’Office «aux imprévus d’une gestion contractuelle ordinaire et qui peuvent survenir dans tout contrat et en particulier  pour un secteur exigeant en terme de qualité et de délai tel que  l’électricité». Il se trouve que le marché en question concernait «la partie la plus complexe du processus de production de l’électricité jusqu’à sa consommation», explique une source de l’ONE. Depuis, des tractations ont permis d’aplanir les différends au bout de huit mois. Et au lieu de plier bagages ou de rompre les ponts, Meridionale Impianti a continué avec l’appui de l’ONE, de travailler sur le marché marocain via sa filiale casablancaise. Le spécialiste compte parmi ses clients les régies de distribution d’eau et d’électricité de Meknès et de Fès, Fruit of The Loom, l’ONE...
    Capitalisant sur le  retour d’expérience  de son premier contrat, Meridionale Impianti a amélioré sa compétitivité et l’Office est devenu son  principal client au Maroc. Le montant des marchés se monte actuellement à une enveloppe globale de plus de 150 millions de DH. Il s’agit notamment de la construction de 10 postes de haute tension. 7 ont déjà été achevés et 3 autres seront livrés avant fin 2011. Mais le constructeur italien, qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, a l’ambition de saisir les opportunités d’affaires que recèle le plan solaire marocain. «Nous envisageons de construire au Maroc une usine de fabrication de panneaux photovoltaïques et de les utiliser, si les conditions s’y prêtent, dans le cadre de fermes solaires pour la production et l’exportation de l’électricité», annonce le président Raffa. Le constructeur italien compte miser 150 millions de DH dans cette unité dont les travaux devraient être lancés en 2012. Un projet dans lequel des investisseurs nationaux pourraient prendre part.


    Hassan EL ARIF

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc