×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
Focus

Bourse: Les secteurs qui performent

Par L'Economiste | Edition N°:3585 Le 01/08/2011 | Partager
Les minières affichent la plus forte hausse
... SMI et Managem, en tête de peloton
Diac Salaf et Med Paper en chute libre

Source: Bourse de Casablanca
Dans un marché incertain, le secteur enregistre une surperformance de +31,33% à 16.226,32 points depuis le début de l’année. En tête des bonnes performances, SMI. La filiale de l’argent de Managem affiche, pour les six premiers mois de 2011, une variation de +50,53% à 2.860 DH

LA morosité et l’attentisme dans lesquelles baigne le marché depuis le début de l’année ont fait perdre plus de 11% aux indicateurs fondamentaux de la place casablancaise. Dans ces conditions, la tendance baissière du premier semestre 2011 a été soutenue par la majorité des secteurs. Le constat est assez parlant. 5 secteurs ont su se positionner en zone verte, les 16 restants affichent des variations négatives allant jusqu’à -31%.
En tête du top 5 des plus fortes hausses, celui des mines tire son épingle du jeu. En effet, le secteur enregistre une surperformance de +31,33% à 16.226,32 points depuis le début de l’année. Cette variation n’est pas un hasard. Le Maroc occupe des positions honorables sur l’échiquier minier international, qui vraisemblablement semble profiter d’une conjoncture plus favorable.
La Société Métallurgique d’Imiter (SMI) en particulier semble largement profiter des records enregistrés par le cours de l’argent sur les Bourses internationales. Pour les six premiers mois de 2011, SMI affiche une variation de +50,53% à 2.860 DH. Pour rappel, la société a enregistré un chiffre d’affaires de 739,8 millions de DH en 2010, en hausse de 59% par rapport à 2009. Dans son plan d’investissement, elle compte poursuivre les travaux relatifs au projet d’extension de ses capacités de production pour atteindre 300 tonnes de métal par an à l’horizon 2013.
A fin juin, SMI traite à 15,8 fois son bénéfice estimé pour 2011, soit un niveau proche du PER du secteur qui s’élève à 15 fois. Dans une moindre mesure et sans surprise, Managem se place second suite à la poursuite de l’augmentation des prix des métaux précieux à l’international. Le groupe affiche à fin 2010 des agrégats financiers en forte hausse (le chiffre d’affaires en 2010 s’établit à 2,8 milliards de DH en hausse de 30%).
D’ici la fin de l’année, les analystes tablent sur la réalisation d’un chiffre d’affaires consolidé de 3,2 milliards de DH (+12,0%), pour une capacité bénéficiaire de 279,4 millions de DH (+25,8%). Au 30 juin 2011, l’action s’est bonifiée de 34,4% à 899 DH. Dans le même sillage, la Compagnie Minière de Touissit (CMT) profite également de la bonne tenue des cours spot des métaux tout en bénéficiant de ses niveaux de couverture globale. Le titre a avancé depuis le début de l’année de 15% à 1.725 DH. Le PER estimé pour 2011 ressort à 7,8 fois avec un rendement de 7,8%.
Ceci dit, malgré la bonne performance du secteur, il reste toutefois très peu liquide et se voit malgré tout corrélé à la tendance du marché.
Loin derrière, l’indice «Equipements électroniques et électriques» se bonifie de 10,01% pour s’établir à 8.857,14 points. Le secteur profite ainsi de la bonne tenue du titre Nexans, lequel semble bénéficier de la flambée à l’international des cours du cuivre.
Le baromètre de l’industrie pharmaceutique se rehausse quant à lui de 8,94% à 2.212,32 points, capitalisant sur l’orientation positive de Sothema (+ 15,2% à 1.275 DH). Les valeurs Microdata et Unimer se sont adjugées des hausses respectives de 23,15% et 11,76%, et ont clôturé le semestre à des cours respectifs de 622,60 DH, et 168,54 DH.
A l’opposé, l’indice «sylviculture & papier» figure en tête des indices sectoriels ayant affiché les plus fortes régressions. En glissement semestriel, il recule de 30,19% à 1.333,16 points. Cette contre-performance a été essentiellement alimentée par les résultats déficitaires de Med Paper. Celle-ci concède près de 30% à 55 DH. Le secteur «des logiciels et services informatiques» occupe la seconde place avec un recul semestriel de 20,84%. «L’activité connaît en effet des difficultés depuis le début d’année, et ce compte tenu notamment du non-renouvellement de l’investissement public». L’absence d’appel d’offres public pour le secteur (aucun n’a été enregistré durant les six premiers mois de 2011) n’est pas non plus pour arranger les choses. Pour sa part, l’indice «loisirs & hôtels» s’est déprécié de 17,38% étant donné les performances mitigées de Risma, seule valeur qui représente le secteur et qui a été fort impactée par l’attentat de Marrakech.
Par valeur, Diac Salaf poursuit sa décrue en raison de l’absence de visibilité sur son plan de reprise et affiche une contre-performance de -49,8% pour se fixer à 55 DH. Dans des proportions quasi similaires, Ennakl se déleste de 41,9% à 38,36 DH, un titre qui évolue dans un contexte plutôt incertain.
Le climat d’incertitude risque de persister encore (cf. www.leconomiste.com; édition du 27 juillet 2011). D’ailleurs, les indicateurs mathématiques demeurent négativement positionnés ne permettant pas de présager une reprise à court terme. Depuis le mois de juin et jusqu’à la séance du vendredi, le Masi s’est inscrit dans une tendance fortement baissière perdant 11,27% à 11.228,92 points cassant ainsi la barre des 11.500 points. Dans ces conditions le Masi devrait se diriger vers un nouvel objectif de 11.000 points.
R. B.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc