×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Awaln’art investit les places publiques

Par L'Economiste | Edition N°:3549 Le 10/06/2011 | Partager
La fête dans les rues de Marrakech
Et aussi dans la région

L’art est descendu dans les rues de Marrakech. Celles-ci sont notamment animées par la compagnie Faso cirque du Burkina Faso (Ph. Mokhtari)

Il n’est pas surprenant de rencontrer une fanfare dans la ville de Marrakech au détour d’une rue. Alors, il ne faut pas non plus être surpris si un personnage sur des échasses vous tend la main. La ville accueille depuis le 8 juin un festival d’un autre genre, Awaln’art. C’est un festival dans les rues de Marrakech, dont le timing coïncide cette année avec un autre grand festival, «Marrakech du rire».
Tant mieux, puisque les deux offrent une animation à la ville. Awaln’art a aujourd’hui 5 ans. Ce festival qui s’ouvre donc aux ruelles, squares, places et alentours de la ville, aux artistes de rue et aux populations des villes, a été initié par le collectif Eclats de lune. Collectif de jeunes artistes marrakchis fondé en 2005 et né de la rencontre entre de jeunes artistes et acteurs culturels marocains. Objectif: porter le divertissement loin des murs et le transposer dans les rues de Marrakech. Dans sa conception, cette 5e édition privilégie «l’émotion à ciel ouvert». Cela en concevant de nouveau une édition dans une logique de créativité pour tenir compte des exigences du public. L’idée est de fédérer autour du théâtre de rue, des arts du cirque et des spectateurs. Des troupes marocaines et étrangères devront se produire devant les promeneurs. Il y en a pour tous les goûts: africains, français avec des acrobates, marionnettes géantes, circassiens… histoire de rappeler que Marrakech, jadis haut lieu de passage des caravanes, cristallise les échanges humains et culturels sur la mythique Place Jamaâ Al Fna.
Tous les spectacles sont gratuits et ouverts à tous. C’est à Jamaâ Al Fna que le spectacle a démarré mercredi dernier avec une parade d’ouverture qui s’est dirigée ensuite vers l’esplanade du Palais des congrès qui accueillait le même soir l’ouverture du «Marrakech du rire». Chaque jour, une compagnie assure la fanfare. La troupe italienne «Exuvia» ou encore la compagnie Boni donnent rendez-vous aux marrakchis pour des spectacles à part. A Bâb Jdid justement, une esplanade a été installée pour des productions quotidiennes du cirque Shemsy. Les lauréats de l’école nationale du cirque de Salé y produiront leur spectacle «Isli D Tislit». Et pour sa 5e édition, Awaln’art s’envole vers les régions de Marrakech.
B. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc