×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:3543 Le 02/06/2011 | Partager

• Attention aux téléphones portables!
Des experts internationaux, réunis à l’initiative de l’OMS, ont statué que l’usage des téléphones portables pouvait être cancérogène, plaidant en faveur de l’utilisation des kits mains libres et de la pratique des SMS. Le classement retenu est fondé sur des études épidémiologiques montrant un risque accru de gliome, un type de cancer du cerveau associé avec l’usage du téléphone portable. Les experts, qui étudiaient aussi les risques posés par d’autres champs électromagnétiques, tels que radars, micro-ondes, émetteurs de radio ou télévision, ou télécommunication sans fil, ont considéré que les preuves étaient dans ce cas insuffisantes.

• Les ambitions de Axa
Axa a dévoilé, hier mercredi, son nouveau plan stratégique à l’horizon 2015. Ce plan vise à doubler sa taille dans les marchés émergents et à se montrer plus «sélectif» dans les pays matures où l’assureur a justement cédé la veille sa filiale canadienne pour 1,9 milliard d’euros. Le groupe vise aussi une croissance de son résultat opérationnel par action de 10% par an en moyenne et une rentabilité de ses fonds propres de 15% en 2015. Le groupe table sur 24 milliards d’euros cumulés de cash-flow opérationnel disponible de 2011 à 2015, dont 11 milliards d’euros générés par l’activité vie, épargne, retraite. Axa veut en outre ramener le ratio d’endettement à 25% d’ici 2015.

 

• Le Yémen s’enlise dans le chaos
Trente neuf personnes ont été tuées dans des affrontements continus dans le sud du pays. Ces combats, qui s’intensifient depuis mardi, ont éclipsé le mouvement de contestation populaire à Sanaa, capitale du pays. Les habitants d’Al-Hassaba, quartier, où se concentrent les heurts dans le nord de la capitale, ont passé une nouvelle nuit blanche, en raison des combats aux armes de tous calibres. Un camp de la quatrième brigade de l’armée situé près du siège de la radiotélévision a été la cible de plusieurs obus, de même que le siège du ministère de l’Intérieur. La panique s’est emparée des habitants de la capitale, qui tentent de fuir pour préserver leurs vies.

• L’amnistie de Bachar Al-Assad ne convainc pas
Le président Syrien, Bachar Al-Assad a décrété Mardi une amnistie générale qui a été jugée, tardive et insuffisante par l’opposition et la communauté internationale. Une décision paradoxale à la poursuite des violences perpétrées à l’encontre des manifestants. L’opposition syrienne, dont les représentants se réunissent actuellement en Turquie, ne semble pas avoir été convaincue de cet apaisement des tensions, tout en affirmant que le peuple syrien préfère « la mort à l’humiliation ». Le régime poursuit la répression pour la troisième journée consécutive, mercredi. Des tirs à la mitrailleuse étaient entendus dans la ville de Rastan, dans le centre de la Syrie.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc