×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Focus

Transit MRE 2011: Le dispositif d’accueil opérationnel le 3 juin

Par L'Economiste | Edition N°:3542 Le 01/06/2011 | Partager
Des réajustements techniques en raison du Ramadan
2,5 millions de passagers à gérer entre le 15 juin et le 15 septembre
TangerMed: le service est bien rodé

La durée de la traversée du détroit de Gibraltar a été sensiblement réduite. La mise en service de navettes rapides entre le Maroc et l’Espagne est vraiment appréciée par les MRE

Si les hirondelles annoncent le printemps, les MRE annoncent l’été. Déjà, l’on commence à voir sur les routes et aires d’autoroutes des compatriotes en provenance d’Italie, d’Espagne… Mais le rush est attendu pour fin juin et début juillet. D’habitude, l’opération Transit, destinée à assurer dans les meilleures conditions l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger, démarre mi-juin. Cette année, les autorités compétentes ont décidé d’avancer la date à cause du Ramadan. Il semble que beaucoup de personnes pensent retourner dans les pays d’accueil avant le début du mois sacré pour éviter de voyager en jeûnant. Août risque d’être un mois «tranquille», contrairement aux années précédentes. Les dates d’affluence prévues sont les 24, 25, 26 et 27 juin ainsi que les 1er, 2, 3, 4, 8, 9, 10 et 11 juillet.
Ainsi, l’opération Transit commencera le 3 juin pour s’achever le 15 septembre. La décision a été prise lors d’une réunion de la commission mixte maroco-espagnole chargée de l’opération Transit 2011. La commission s’est réunie à Madrid dernièrement dans le cadre de ses rencontres annuelles de préparation de l’opération. Opération qui s’affine chaque année pour offrir la meilleure fluidité. En effet, la durée de traversée du détroit de Gibraltar a été réduite; et c’est encore plus significatif avec l’entrée en service du port passagers de TangerMed.
Le port de TangerMed permet plus de rotations avec un temps d’attente moins long, en nette avancée par rapport au port de Tanger-ville. Cette année, un plan de flotte composé de 39 bateaux devra assurer les opérations de transit du détroit. Les ports de TangerMed et Nador absorberont la plus grande partie côté marocain face à celui d’Algésiras côté espagnol.
Ainsi, TangerMed grignote des parts au port d’Algésiras qui, jusqu’à présent, affichait 54% du trafic passagers de l’opération Transit et d’un peu plus en matière de véhicules. Ainsi complété, le dispositif Transit du détroit disposera d’une capacité totale d’un peu moins de 100.000 personnes et de 25.000 voitures par jour. Tanger pourrait prétendre cette année à un plus de 40% du trafic, suivie de la ville de Sebta (25%).
En parallèle, un important dispositif d’accueil, l’opération Marhaba, sera mis en place au niveau des ports marocains, comme à l’accoutumée.
A ce dernier se joignent nombre d’intervenants dont la Fondation Mohammed V pour la solidarité. A ce titre, l’opération Marhaba d’accueil, prévoit le déploiement d’un important dispositif le long du trajet des MRE sur les sites d'Almeria et Algésiras, les ports de Sète et de Gènes.
Au niveau national, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a déployé un dispositif d’accueil aux ports de TangerMed, Tanger-ville, Nador, Hoceima et Bab Sebta, en plus des aéroports de Casablanca et d'Oujda. De plus, 4 aires de repos équipées ont été installées au carrefour à la sortie de Taourirt, à Gzenaya (Tanger), à Ras El Ma (entre Al Hoceima et Nador) et à Tazarine (entre Nador et Saïdia). Le dispositif est encadré par près de 400 personnes, entre assistantes sociales, médecins et personnel divers.
Enfin, l’on estime que 2,5 millions de personnes passeront leur vacances «au bled» et on prévoit un demi-million de voitures. Des chiffres proches de ceux de l’année dernière. En effet, il n’est pas prévu d’augmentation de l’affluence des MRE par voie terrestre, selon les experts réunis lors de cette réunion. Autre constat, les MRE sont moins nombreux à venir en été et préfèrent les petites vacances et beaucoup optent pour le voyage en avion. Les prix proposés aujourd’hui par les compagnies aériennes et notamment les low-cost sont très attractifs.


Gros trafic


Le 17 mai 2010, l’ensemble des lignes courte distance reliant Tanger à Algésiras ont commencé à transiter par le nouveau port roulier TangerMed. Depuis cette date, entre 1.000 et 2.000 passagers sont enregistrés par jour. Un chiffre qui atteint les 30.000 MRE les jours de grande affluence.
A terme, le port devrait disposer d’une capacité de 7 millions de passagers et 700.000 véhicules par an, une capacité largement suffisante pour assurer dans des conditions dignes le transit MRE. Les lignes longue distance ont été transférées vers le port TangerMed depuis le 31 octobre 2010.
L’objectif est de déplacer l’ensemble du transport de passagers et de ne garder sur le port Tanger-ville que quelques lignes touristiques, essentiellement reliées au port espagnol de Tarifa.


Ali Abjiou

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc