×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 173.579 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 213.013 articles (chiffres relevés le 31/5 sur google analytics)
Economie

82% des accidents de la route… entre Tanger et Rabat

Par L'Economiste | Edition N°:1079 Le 13/08/2001 | Partager

. Une étude fait constat de l'état de fatigue des MRE à leur arrivée au Maroc. 251 sinistres en l'an 2000... 21 morts, 93 blessés graves et 266 blessés légers «Prudence est mère de sûreté», cet adage ne cesse de se répéter à longueur de journée pour éviter tout danger. Et ce au gré du destin et du hasard. Les Marocains résidents à l'étranger (MRE) sont confrontés à des accidents meurtriers. Chiffres à l'appui, 21% des résidents en France, 4,7% en Italie et 5,3% pour le reste de l'Europe effectuent le voyage au Maroc en une journée au plus, parcourant une distance pouvant aller au-delà de 3.000 km. De même, 28% des voyageurs qui font la traversée de l'Espagne ne s'arrêtent à aucune aire de repos. Ils rentrent chez eux dans un état de «fatigue avancée». C'est ce qui ressort d'une enquête effectuée par un bureau d'étude auprès des MRE sur demande de la Fondation Hassan II. Un point nodal a été constaté et mis en exergue par cette étude: la vulnérabilité des MRE face aux dangers de la route. Ce constat a également été confirmé par une étude du Ministère de la Santé. Celle-ci a mis en évidence les effets déplorables de cette fatigue sur les conducteurs MRE à leur arrivée au Maroc. Le nombre d'accidents a atteint 251 en l'an 2000, faisant 21 morts, 93 blessés graves et 266 blessés légers. L'analyse de ces accidents à travers le territoire national a révélé que 82% d'entre eux ont lieu entre Tanger et Rabat et ce, en dépit de l'existence de l'autoroute. Pour stopper cette hécatombe, la Fondation Hassan II a créé un centre d'accueil et de repos. Il est situé à la sortie de l'autoroute au niveau de Kénitra, sur la bifurcation Rabat-Fès et à mi-chemin entre Tanger et Settat. C'est une halte et un espace de délassement bien indiqué pour les voyageurs se dirigeant vers le sud et l'est du pays. Baptisé «Centre d'accueil de Kénitra pour les Marocains résidents à l'étranger», il s'étend sur une superficie de 6 hectares. Il a nécessité une enveloppe budgétaire de près de 2 millions de DH. Objectif: mettre à la disposition des compatriotes rentrant au Maroc une panoplie de services tels que les banques, les compagnies maritimes, les soins médicaux et des prestations permettant aux visiteurs d'avoir les meilleures conditions de repos, de sécurité et d'hygiène.Ce centre d'accueil comprend seize tentes et trente-deux lits de camp (deux lits par tente), huit chambres de repos en préfabriqué, quatre studios avec douche ainsi qu'un dispensaire avec une équipe médicale présente 24 heures sur 24. Il comprend par ailleurs, deux parkings gardés, un mécanicien et un véhicule de dépannage. S'ajoutent à cela deux salles de douches (une pour femmes et une pour hommes), une mosquée, des restaurants-café et enfin un espace pour enfants.La réalisation de ce centre a pour objectif la préservation de la sécurité routière des MRE, la lutte contre la fatigue des conducteurs et par ricochet, contre les accidents de la voie publique. Les prestations et services qu'il dispense permettent de répondre à tous les besoins du voyageur MRE sur son chemin vers le Maroc et lors de son retour vers son pays d'accueil. Il est à signaler que ce centre vient s'ajouter à ceux de Malabata à Tanger et de Larache.


Etat des lieux: Route meurtrière

La population interne est également touchée par ce fléau. Quatorze personnes ont été tuées et 979 autres blessées dont 63 grièvement, dans 767 accidents de la circulation survenus du 9 au 15 juillet en périmètre urbain. Selon la direction générale de la Sûreté nationale, le nombre des accidents corporels a connu une hausse sensible de 5,79% par rapport à la semaine qui précède. Le nombre des blessés légers et graves a connu également une hausse respectivement de 16,39% et 10,52% alors que celui des tués a baissé de 12,50% par rapport à la même période. Ces accidents sont dus notamment au défaut de maîtrise des véhicules, l'inadvertance des piétons, l'excès de vitesse, le non- respect de la priorité et des panneaux de signalisation et les dépassements dangereux ainsi que la situation détériorée des routes.Fatim-Zahra TOHRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc