×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tanger prépare son festival de musique

Par L'Economiste | Edition N°:1783 Le 04/06/2004 | Partager

. Prévue du 18 juin au 10 juillet, la manifestation couvrira aussi Tétouan, Larache, Chefchaouen et Ksar El KébirLe festival de musique de Tanger, «les nuits de la Méditerranée» est reparti pour une quatrième édition. L’événement est organisé par l’Institut français de Tanger-Tétouan, et depuis l’année dernière, il est coorganisé par l’association Tanger région action culturelle, TRAC. Du 18 juin au 10 juillet, Tanger mais aussi Tétouan, Larache, Chefchaouen et Ksar El Kébir vibreront au rythme du chant. C’est cette dimension qui fait l’originalité de ce festival «et qui commence à faire des émules», note Jen-Luc Larguier, directeur de l’Institut français de Tanger-Tétouan. Pour cette année, les organisateurs ont misé gros. En ouverture, c’est le grand maître du Oud libanais, Marcel Khalifa, qui est prévu. Ce dernier animera deux concerts, l’un à Tanger et l’autre à Tétouan. Les chansons engagées de Marcel Khalifa jouissent d’une grande popularité parmi les jeunes et les moins jeunes de la Région. Une autre star invitée est le chanteur Kabyle Idir. Moins médiatisé, Idir a vu par contre sa berceuse «A Vava Inouva» faire le tour du monde en 1973 et se traduire en différentes langues. De son vrai nom, Hamid Cheriet, Idir est un fils de paysan élevé chez les jésuites. Il se prédestinait à faire des études de géologie. C’est cette richesse qui a imprégné ses chansons. Malheureusement, il ne se produira qu’une seule fois, le 1er juillet dans les jardins de la Mendoubia qui accueillent le festival à Tanger. Les nuits de la Méditerranée qui s’organisent en nuits thématiques prévoient également du spectacle pour les amateurs de la musique latino. A noter que ces nuits sont organisées en collaboration avec l’Institut Cervantès dans ce qui constitue une première. Le Festival sera aussi l’occasion de présenter de futurs talents. En ouverture de la nuit nomade avec le quartet de Jazz Mad NoMad, sera présenté un concert réalisé avec les participants de trois ateliers de musique jazz. Place au théâtre aussi dans ce festival de musique avec une pièce théâtrale baptisée «Taoub» ( tissu) qui s’inscrit dans le style du théâtre de mouvement avec des acrobates. A noter que pour mieux régionaliser le festival, le nombre de représentations en dehors de Tanger est passé à 10. Mais le plus intéressant est que les entrées seront gratuites, et ce afin d’encourager le public de Chefchaouen, Larache, Ksar El Kébir et Tétouan à assister. -Le chanteur Kabyle Idir sera au rendez-vous. Il ne se produira qu’une seule fois, le 1er juillet dans les jardins de la Mendoubia qui accueillent le festival-De notre correspondant,Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc