×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tanger: Le palais Tazi sera rénové

Par L'Economiste | Edition N°:1944 Le 25/01/2005 | Partager

. La bâtisse sera dédiée à des activités touristiques . Un cahier des charges est en préparation en vue d’un appel à manifestation d’intérêtC’est tout un symbole de la ville de Tanger et de sa région, le palais Tazi, ancienne résidence du représentant du roi, qui sera réaménagé. Le projet piloté par le Centre régional d’investissement de la région Tanger-Tétouan (CRI) prévoit une formule pour le moins originale. Il s’agit, selon Mohamed Yacoubi, d’en faire un petit hôtel de luxe mais en conservant le cadre original. Selon la direction des domaines, propriétaire des murs, le palais représente un espace idoine pour une exploitation à des fins touristiques en hôtel de luxe ou en maison d’hôtes de 1re catégorie. Dans ce cadre, un cahier des charges est en préparation pour lancer un appel à manifestation d’intérêt pendant le mois de février. Le palais n’avait pas été achevé à l’époque, la guerre en Europe ayant empêché la poursuite de la construction. Malgré tout, la bâtisse impose par sa majesté, elle se trouve en bordure d’un immense jardin de près de 3 hectares et demi. Elle se compose d’un rez-de-chaussée et de deux étages avec une surface de base de plus de 1.340 mètres carrés. En outre, elle dispose d’une cave d’une superficie comparable. Le bâtiment offre une vue imprenable sur la montagne et sur la ville de Tanger. L’architecture est d’inspiration mauresque. L’édifice, construit sur la partie haute du terrain, domine le jardin et la colline qui le surplombe. Pour le visiteur, la façade qui donne sur la rue est d’un style particulièrement austère, alors qu’un véritable travail d’orfèvrerie, selon les règles mauresques, a été effectué sur la façade interne qui donne sur le jardin. “Toutes les idées sont les bienvenues pour la réhabilitation et la commercialisation de l’espace, mais à la seule condition de garder intacte la structure du bâtiment et celle du jardin. Toute intervention devra s’intégrer dans l’ensemble et se fondre dans la masse verte du palais”, note Yacoubi. La structure interne de la bâtisse, surtout au niveau du rez-de-chaussée, se prête en effet à la mise en place de grands halls de réception. Le pari étant d’aménager les niveaux supérieurs et d’exploiter le jardin sans y toucher. Ce qui ne semble pas trop compliqué, vu que les étages se décomposent en chambres le long d’un corridor. La possibilité de grouper des chambres en démolissant un ou plusieurs murs est prévue, et ce afin de pouvoir aménager des suites plus spacieuses. A rappeler que le palais Tazi est situé dans le quartier de la Montagne, à l’ouest de la ville. Il appartient au domaine privé de l’Etat. Il est desservi par la rue Al Mandoubiya et par les différents services de voirie, d’eau, d’électricité, etc. Il a été construit dans les années 40 par le mandoub.De notre correspondant, Ali ABJIOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc