×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Tanger cherche investisseurs pour son Centre d’affaires

    Par L'Economiste | Edition N°:1914 Le 10/12/2004 | Partager

    . 3,4 hectares mitoyens à la gare ferroviaire seront dédiés à ce projet. Une journée d’infor-mation des investisseurs le 13 décembreL’appel à manifestation d’intérêt pour le projet de City center (cf. www.leconomiste. com) est fin prêt. Une journée d’information sera ainsi organisée à l’intention des investisseurs intéressés par le projet. L’idée est de les convaincre de venir à Tanger. La sélection se fera sur la base des références et du dossier technique de chacun.Le terrain, qui s’étend sur 3,4 hectares est destiné à être le nouveau centre d’affaires de la ville. C’est un projet intégré, aménagé sur des terrains appartenant à la SNABT (Société nationale d’aménagement de la baie de Tanger) situés dans un endroit “privilégié”, tout autour de la nouvelle gare ferroviaire. Le projet, qui a reçu l’accord du conseil d’administration de cette dernière en juillet dernier, comprend l’aménagement d’une grande avenue située en face de la gare en une partie piétonne et la construction de trois hôtels de 3, 4 et 5 étoiles avec 1.100 lits et d’immeubles résidentiels et d’affaires de haut standing. L’objectif est de profiter de la dynamique engendrée par la mise en place de la gare ferroviaire et surtout le port Tanger-Méditerranée en dotant la ville d’un centre d’affaires de haut niveau. La surface bâtie sera de quelque 180.000 mètres carrés, avec des immeubles pouvant atteindre 15 étages. Selon une première estimation du projet, ce dernier pourrait dépasser le milliard de DH. A côté de ce projet, un autre à caractère sportif sera lancé sur le périmètre d’influence de la SNABT à la baie de Tanger. Sur trois hectares, il est prévu d’installer des terrains de sport de différentes natures allant du tennis au football en passant par des pistes dédiées aux rollers par exemple. Le projet d’un montant de près de 80 millions de DH devrait être lancé selon une formule de gestion déléguée avec rétrocession à la mairie de Tanger en fin de contrat. En plus, la SNABT a entrepris dernièrement une série d’actions pour l’amélioration d’embellissement de la baie et de remise à niveau des infrastructures. Il s’agit, en l’occurrence, du dédoublement du pont Assanya, situé à côté du lac. Ce dernier, de moins de huit mètres de large, constitue un véritable goulet d’étranglement source de nombreux accidents entre la double voie longeant la baie et la suite allant jusqu’au Mövenpick. C’est un investissement de près de 4 millions de DH, dont les travaux démarreront prochainement.


    Déplacement du centre-ville

    Ceux qui avaient misé sur un déplacement du centre-ville vers la baie ont vu juste. La gare ferroviaire ainsi que le futur City center ont tiré vers le bas en direction de Malabata le centre de la ville. Comme tout ce qui intéresse le foncier, les spéculateurs n’ont pas manqué de faire leur apparition profitant de la situation. Certains ont aussi fait un bon placement en acquérant locaux commerciaux ou appartements dans cette zone. Le prix du locatif, estimé actuellement entre 2.500 et 4.000 DH pour un appartement de standing moyen connaîtra certainement une légère hausse, selon les connaisseurs. De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc