×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Systèmes d’information: Coup de promo pour l’outsourcing
DNES à Genève, Meryeme MOUJAB

Par L'Economiste | Edition N°:1870 Le 07/10/2004 | Partager

. Maroc Connect a organisé récemment un voyage à Genève pour vendre le concept. Gérer en interne son réseau coûterait jusqu’à 30% plus cherAprès le nettoyage, le gardiennage, la sécurité, aujourd’hui c’est au tour des systèmes d’information de s’externaliser. L’enjeu est de taille, il s’agit de rendre son système d’information plus compétitif et plus performant «permettant à l’entreprise d’être efficace à tout moment et de disposer d’information quasiment à temps réel», indique Karim Zaz, directeur général de Maroc Connect. De plus, «la réduction des coûts qui en résulte devrait accroître la compétitivité des entreprises nationales», ajoute-t-il.Maroc Connect a invité récemment les DSI (directeurs des systèmes d’information) de ses clients potentiels à rencontrer les experts d’Equant (entreprise leader des solutions d’entreprises) et Cisco (pour les technologies) en Suisse. L’objectif est «de démontrer aux DSI, à travers des cas concrets, qu’il s’agit de méthodes qui ont fait leur chemin à l’extérieur», souligne Zaz. «Et il faut essayer de s’inspirer des expériences des autres», ajoute Albert Ohayon, directeur général de l’entité JTI Business à Equant, dont la mission est de développer le plus important contrat d’externalisation qu’Equant a conclu récemment avec le fabricant de cigarettes japonais, Japan Tabacco (JTI). D’une valeur de 144 millions de dollars, ce contrat porte sur une durée de six ans.Par ailleurs, si demain ces entreprises souhaitent s’engager dans une telle démarche au niveau local, «cela devrait se faire sans aucune difficulté puisque Maroc Connect et Equant ont décidé d’opérer ensemble sur le marché marocain», souligne Zaz. Selon les intervenants, l’outsourcing des systèmes d’information permet en effet une réduction considérable des coûts en termes d’infrastructure et d’opération. «Dans la mesure où il est possible de mutualiser ce genre de service et de pouvoir partager les coûts sur plusieurs cas d’affaires», indique Ohayon. Pour ce dernier, «il est prouvé qu’un client qui gère lui-même son réseau lui coûte 30% plus cher que de le confier à un opérateur extérieur». C’est une tendance du marché où il y a aussi des retours sur investissement en termes de cash-flows et de qualité. Ceci vient du fait que l’outsourcing est un engagement contractuel qui garantit au client un certain niveau de service à un prix bien déterminé. Cet avis n’a pas fait l’unanimité des invités à Genève. Pour certains, la réduction des coûts n’est pas toujours évidente, surtout pour des activités utilisant notamment la technologie de la voix sur IP. Ce gain en termes de coût dépend également de la nature d’activité et de la taille de l’entreprise en question. Dans certains cas, «il vaut mieux disposer d’une présence informatique en interne», souligne un participant pour qui l’externalisation des systèmes d’information remet en cause le rôle des informaticiens au sein des entreprises. Pour ceux qui défendent ce concept, l’outsourcing permet à l’entreprise d’avoir une meilleure visibilité en termes de planification budgétaire «puisqu’il s’agit de contrats à long terme (5 à 6 ans) avec des prix fixés à l’avance», indique-t-on. Dans ce sens, Equant propose une étude préalable de 1 à 2 mois dont l’objet est «de valider les périmètres avec le client et définir les coûts avant l’externalisation pour s’engager sur une économie réelle par rapport au coût initial». Pour Maroc Connect, Al Wataniya est la première entreprise à déléguer la gestion de son réseau interurbain qui englobe l’ensemble de ses agents et courtier. Il faut toute-fois noter que l’outsourcing du système d’information peut être partiel ou global. «L’approche peut porter sur une partie des télécommunications de l’entreprise comme elle peut être plus globale et inclure la transmission des données, la téléphonie, les réseaux locaux…», explique Zaz.


Réussir les fusions

AL Wataniya a externalisé la gestion de son système d’information, il y a quatre ans, dans le cadre du projet de connexion des agences au système central. Pour cela, la compagnie a opté pour un réseau virtuel privé. Ce choix a été fait pour des raisons économiques. «A coût égal, la solution VPN IP permet d’avoir plus de prestations et de services», indique Mohammed Oudrhiri, DSI à Al Wataniya présent au séminaire. Ce contrat reliant Maroc Connect et Al Wataniya portait sur trois ans. «Si on est à la quatrième année c’est que le contrat a été reconduit et cela témoigne de notre satisfaction», ajoute-t-il. Cette opération a permis un enrichissement des applications et services offerts aux clients ainsi que la première fusion entre Al Wataniya et l’Alliance africaine. «Ceci devrait nous permettre de réussir également la deuxième fusion qui est en train de s’opérer avec la Royale Marocaine d’Assurance qui va donner lieu à un élargissement des points de vente connectés», ajoute-t-il.


La voix sur IP détrône le téléphone

LES participants ont aussi débattu de la téléphonie IP (protocole Internet) l’un des services à externaliser. Cette nouvelle technologie permet de fusionner voix, données et images sur une même ligne. En termes plus simples, «vous décrochez, composez, et l’appel passe par Internet plutôt que par les canaux traditionnels», indique-t-on. Sans parler des éventuelles fonctions comme le lien entre boîte vocale et ordinateur. La téléphonie IP très répandue à l’étranger permet une réduction des coûts des communications téléphoniques «qui constituent pour la majorité des entreprises nationales une part très importante dans leurs charges», déplorent les participants.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc