×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Safi: La falaise Ammouni déstabilisée par le ressac

Par L'Economiste | Edition N°:1936 Le 12/01/2005 | Partager

. Les premières observations du phénomène constatées dès 1965. Des grottes, des failles et des éboulements sur des kilomètresLa falaise Jorf Ammouni qui s’étend sur 10 km se déstabilise au fil des années sous l’effet de la mer et des intempéries. La partie nord sur 4 km a connu d’importants éboulements et effondrements des bancs calcaires. Des fissurations aussi et des glissements par endroits. La falaise Jorf Ammouni sud s’étend de son côté depuis l’enracinement de la digue principale du port de Safi jusqu’aux usines de conserve au sud sur une longueur d’environ 6 km. Elle a subi des érosions et des dégradations très avancées qui ont donné naissance à des grottes et des failles dans cette falaise. Cette dernière se caractérise par une formation composée de grès dunaire lié plus ou moins par un ciment calcaire et présente certaines pochettes marneuses. Ce phénomène se traduit par le recul progressif de la falaise menaçant des infrastructures et des habitations avoisinantes. Des cavités se sont allongées sous la voie ferrée qui longe la falaise. Dégradation aussi des fondations du monument historique Château de mer. L’érosion menace de plus les habitants de Trab Sini et les usines de conserve au sud du port et celle de Sidi Bouzid. Des études ont été réalisées sur la falaise par le groupement WW.CID.LPEE et OSS géré par la DAT à Rabat, informe Abdelmajid Bakka, directeur régional de l’Equipement. Ces études qui ont nécessité 10 millions de DH ont fait ressortir au nord des dégradations touchant essentiellement des infrastructures. Il y a également des risques pour le Château de mer qui fut construit en 1507 par les Portugais et classé monument historique par le dahir du 7 novembre 1922. Pour être traité en priorité, il nécessite un investissement de 35 millions de DH pour le soutènement de la falaise sur laquelle reposent ses fondations. Des premiers travaux de renforcement des fondations du monument avaient pourtant été réalisés durant l’année 1999 par la société Samfor avec un montant avoisinant les 5 millions de DH. Dans la partie sud également, menace au niveau de la voie ferrée et du pipeline d’ammoniac. L’OCP et l’ONCF sont concernés car il y a un risque d’arrêt de l’acheminement de la matière première du port aux usines. Les habitations recensées sur la falaise concernent le quartier Ammouni, Trab Sini et la rue de Rabat. Des dispositions ont été prises par les autorités locales pour reloger 400 habitants. Et 435 autres logements sont en cours de réalisation. Une convention avait été signée et concerne le confortement d’Ammouni. Le projet avait été financé par l’OCP et l’ONCF. Les travaux de protection d’urgence avaient été réalisés au niveau de la grotte C3 en 1999 avec un montant d’un peu plus de 7 millions de DH. Travaux de confortement aussi de l’enracinement de la digue principale du port (5,5 millions de DH). Ces travaux ponctuels ne sont cependant pas suffisants. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc