×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Quatre compagnies chinoises achètent 42 Boeing 787

Par L'Economiste | Edition N°:2082 Le 09/08/2005 | Partager

. La concurrence avec Airbus continue de faire rageQuatre compagnies aériennes chinoises ont acheté  42 Boeing 787 “Dreamliner” pour 5,04 milliards de dollars, a indiqué lundi 8 août le constructeur américain. Ce sont Air China (15 appareils), China Eastern (15), Shanghai Airlines (9) et Xiamen Airlines (3). Le vice-président de Boeing Communications pour la Chine a précisé lundi que les discussions se poursuivaient avec Hainan Airlines et China Southern. “Les autres accords avec les autres compagnies sont encore en chantier”, a déclaré Georges Liu à l’AFP, sans préciser sur combien d’appareils portaient les discussions. Le 29 juillet, le constructeur américain avait indiqué qu’il était en train de finaliser un accord pour vendre à cinq compagnies chinoises 50 Boeing 787, sur une commande initiale de 60 appareils annoncée en janvier. Quelques jours plus tôt, Airbus avait signé une commande ferme pour l’achat de 20 exemplaires de l’A330 par la compagnie nationale Air China, pour un montant de 3,1 milliards de dollars. Cette commande d’Air China avait été annoncée le 27 janvier, le même jour que celle de Boeing pour le 787, soulignant l’âpreté du match Boeing/Airbus en Chine. La production du “Dreamliner”, un long-courrier de 217 sièges dont Boeing promet qu’il consommera moins que tous les autres avions existants sur le marché, doit démarrer en 2006. Son premier vol est prévu pour 2007 et les premières livraisons pour l’année suivante. Le 787 sera concurrencé par l’A350 d’Airbus que la Chine a commandé à cinq exemplaires. Le marché chinois, qui de l’avis des observateurs est appelé à devenir le second de la planète derrière les Etats-Unis, fait l’objet d’une sévère concurrence entre l’européen Airbus et l’américain Boeing. Selon Airbus, les ventes potentielles peuvent atteindre 1.600 appareils dans les deux décennies à venir. Boeing, qui détient actuellement 60% du marché, en prédit deux milliers. Le nombre de passagers transportés en 2004 en Chine s’est élevé à 122 millions, en hausse de 16% sur un an, une croissance deux fois supérieure à la moyenne du marché mondial.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc