×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Qualité de l’airSituation alarmante à Casablanca

    Par L'Economiste | Edition N°:2082 Le 09/08/2005 | Partager

    . Le nombre d’asthmatiques a doublé en 10 ans . Enfants et personnes âgées les plus touchés . Les arrêts de travail montent en flècheDepuis qu’il a commencé à exercer il y a une vingtaine d’années, Pr Mohamed Bougrine, pédiatre, a pu observer une nette augmentation du nombre de maladies et d’infections respiratoires. Selon lui, il y a une corrélation évidente entre la hausse du niveau de pollution à Casablanca et cette recrudescence des maladies respiratoires. D’autant plus que c’est pendant les périodes de pic de pollution (été et hiver) que le nombre de consultations augmente…Pr Bougrine estime qu’il faut prendre des mesures concrètes d’urgence pour réduire la pollution et préconise de régler d’abord le problème du transport. Il incite à opter pour le tramway électrique, non polluant. . L’Economiste: Avez-vous constaté une hausse du nombre des maladies respiratoires et sont-elles dues à la pollution?- Pr Mohamed Bougrine: Effectivement, il y a de plus en plus d’infections respiratoires, de bronchites à répétition, de maladies d’asthme sévère et de problèmes d’ORL (rhinites, pharyngites...). En été et en hiver, périodes de pic de pollution, nous relevons une exacerbation des crises d’asthme. Les problèmes de santé se multiplient et se traduisent parfois par des hospitalisations et même des décès. Les médecins sont de plus en plus sollicités pour les visites à domicile et les arrêts de travail montent en flèche. En fait, le nombre d’asthmatiques a presque doublé chez les enfants au cours des dix dernières années. Auparavant, ces maladies n’avaient pas de manifestations sévères. Les crises d’asthme deviennent de plus en plus aiguës. D’ailleurs, il faut savoir que l’OMS vient d’annoncer que 3 millions de personnes meurent chaque année dans le monde des suites de maladies dues à la pollution atmosphérique, ce qui n’est pas négligeable. . Les effets nocifs liés à la pollution se manifestent-ils immédiatement ou à long terme? - Chez les enfants et les personnes âgées, qui sont beaucoup plus vulnérables que les adultes, les effets nocifs de la pollution peuvent se manifester très rapidement et les symptômes apparaître très vite, après une exposition à un air très pollué. Ceux qui ont une pathologie préexistante sont encore plus vulnérables que les autres et la pollution sera pour eux un facteur aggravant, qui va déclencher l’infection. Pour les adultes, l’effet ne sera pas immédiat et les symptômes n’apparaîtront parfois qu’au bout de plusieurs années, petit à petit. Les poumons, la gorge, les yeux… seront altérés progressivement. . Quels sont ces gaz qui nuisent tellement à notre santé? - Certains proviennent des pots d’échappement des automobiles et d’autres sont des rejets industriels. Le dioxyde d’azote pénètre profondément dans les poumons et altère l’activité respiratoire. Il augmente la fréquence des crises d’asthme et favorise les infections respiratoires chez l’enfant. L’ozone est très agressif pour l’œil et les poumons. Il pénètre dans les petites bronches et est à l’origine d’essoufflements, toux et peut déclencher les crises d’asthme. Le dioxyde de soufre (émis par l’industrie) est irritant. Il est à l’origine de gênes respiratoires aiguës. Le monoxyde de carbone peut être à l’origine d’une baisse de l’oxygénation de l’organisme et en particulier du cerveau.Il va donc baisser les facultés intellectuelles de l’homme. Les particules en suspension peuvent transporter des produits toxiques et des microbes et se déposer soit dans la gorge, soit à l’intérieur du poumon, ce qui va causer une irritation, une infection ou une maladie. Ces particules sont surtout dues au diesel (riche en particules de petite taille). Elles peuvent aussi comporter des hydrocarbures, qui sont des composés cancérigènes.. Quelles sont les mesures à prendre pour diminuer les risques d’exposition à la pollution atmosphérique? - Il faut éviter de faire sortir les enfants en promenade aux heures de pointe et dans les endroits pollués. Au contraire, privilégier les espaces verts. Il faut veeiller à ne pas faire passer les enfants près des tuyaux d’échappement des voitures. Dans les maisons, ne jamais oublier d’ouvrir les fenêtres pour aérer les intérieurs. Ceux qui veulent faire du sport en plein air devraient éviter les espaces pollués. Enfin, les propriétaires de véhicules devraient les entretenir correctement. . Quelle est la tâche qui incombe, selon vous, aux pouvoirs publics? - Il faut régler en premier lieu le problème du transport. L’idée du tramway est excellente car il fonctionne à l’électricité et n’est pas polluant. En second lieu, améliorer la qualité du carburant. Il est très important de multiplier les espaces verts pour oxygéner l’atmosphère. Enfin, il faudrait mener des campagnes de sensibilisation en direction du public. Les communes et collectivités locales devraient surveiller la pollution et la mesurer.Propos recueillis par Nadia BELKHAYAT

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc