×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Prospection d’eau: Lorsque la recherche paye

    Par L'Economiste | Edition N°:2080 Le 05/08/2005 | Partager

    . Un Marocain met au point un procédé de détection d’eau . Plusieurs expériences menées dans le sud du pays Son terrain d’action, les zones arides, et sa mission, la détection de l’eau. Lui, c’est Abdelaziz Oualyouddine, inventeur marocain, qui s’est illustré en mai 1999 en concevant un procédé innovant de détection d’eau souterraine. Son invention, qui a été brevetée, consiste en l’utilisation de la résonance magnétique nucléaire (RMN) pour détecter les flux d’eau en écoulement au sous-sol. Comptant sur ses propres moyens, Oualyouddine n’a pas attendu longtemps pour que son invention soit reconnue internationalement. Ainsi, il a publié en 1997, un article dans la revue Physical Review pour expliquer les avantages de son ingénieux système de détection. De même, l’inventeur marocain a reçu une invitation de “Yankee Invention”, organisation américaine, pour présenter son invention au mois de septembre prochain. Spécialiste en magnéto-hydrodynamique et titulaire d’un master en développement du tiers-monde de l’Université de Lausanne, Oualyouddine a, dès le départ, mis ses compétences au service du monde rural. “La pénurie d’eau est une problématique réelle dans certaines régions du Royaume. Il y a des douars qui déménagent à cause de la pénurie d’eau”, précise le chercheur. Ainsi, 90% de ses activités consistent à collaborer avec les organisations non gouvernementales et les associations pour aider les régions qui souffrent d’une carence en eau. Les résultats de ses prospections se sont révélés globalement satisfaisants, comme le prouvent ses essais de pompage à Marrackech où l’eau a été détectée à une profondeur de 75 mètres. L’inventeur a également réussi trois forages avec des débits très importants dans des zones sans ressources au sud de Tafraouat. Actuellement, Oualyouddine collabore avec l’ambassade américaine à Rabat dans le cadre d’un projet pour la promotion du monde rural. Ce partenariat a déjà donné ses fruits puisque trois puits ont été creusés à douar Aouklid, au sud de Tafraout (province de Tiznit), à douar Tijfert dans le canyon Ida O Khaled et au sud de la zone aride de l’anti-Atlas. Son dévouement pour le développement rural l’a poussé, dernièrement, à proposer un projet de détection d’eau dans des régions qualifiées d’arides au secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et la Fondation Mohammed V.Morad EL KHEZZARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc