×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Propositions pour renforcer les relations avec Kiev

Par L'Economiste | Edition N°:1945 Le 26/01/2005 | Partager

.Une zone de libre-échange à l’étudeUn ensemble de propositions va être soumis aux Etats membres de l’Union pour renforcer les relations entre l’UE et l’Ukraine et y favoriser l’accélération des réformes, a indiqué lundi 24 janvier le haut représentant de l’UE pour la politique extérieure, Javier Solana.Ces propositions, préparées avec la commissaire européenne pour les Relations extérieures Benita Ferrero-Waldner, seront présentées aux ministres des Affaires étrangères, le 31 janvier à Bruxelles, a-t-il ajouté devant la commission des Affaires étrangères du Parlement européen. Solana a cité la possibilité que la Commission européenne “accélère” l’étude de faisabilité visant à établir une zone de libre-échange entre l’UE et l’Ukraine. L’Union devrait soutenir la candidature de l’Ukraine à l’Organisation mondiale du commerce et aider Kiev à résoudre les problèmes en suspens qui empêchent le pays de se voir accorder le statut d’économie de marché. L’Union pourrait collaborer avec l’Ukraine sur différents thèmes, comme celui de la Transdniestrie, ce “trou noir” en Europe qui favorise différents trafics, a relevé le haut représentant.La Transdniestrie a proclamé unilatéralement son indépendance de la Moldavie roumanophone au début des années 90.Selon les services du haut représentant, Javier Solana et Benita Ferrero-Waldner préconisent de mettre en place un nouvel accord renforcé avec l’Ukraine, pour remplacer l’accord de partenariat et de coopération, qui arrive à échéance en 2008. Les propositions pour faciliter l’octroi de visas aux Ukrainiens désireux de se rendre dans l’Union et augmenter l’aide européenne par le biais de la Banque européenne d’investissement pourraient être également retenues. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc