×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Proche-Orient: Nouvelle version du plan d’évacuation de Gaza

Par L'Economiste | Edition N°:1774 Le 24/05/2004 | Partager

. Elle doit être présentée à l’armée avant d’être soumise au gouvernement israélienLA version remaniée du plan d’évacuation par étapes de la bande de Gaza, devait être présentée hier dimanche 23 mai aux chefs de l’armée et des services de sécurité israéliens. Ce plan devait être détaillé une semaine avant d’être soumis au gouvernement.A noter qu’ Ariel Sharon, Premier ministre israélien, a dû modifier son plan initial à la suite du rejet lors du vote de ce texte le 2 mai par les membres de son parti, le «Likoud». Depuis, Sharon a mené d’intenses consultations au sein de sa coalition ainsi qu’avec le chef de l’opposition travailliste, Shimon Peres, en affirmant qu’il était décidé à appliquer son «plan de séparation» qui a reçu l’aval du président américain.En détail, la nouvelle version du plan prévoit un désengagement militaire ainsi qu’une évacuation par étapes des 21 colonies de la bande de Gaza et de quatre petites implantations situées dans le nord de la Cisjordanie. Les implantations les plus exposées aux violences seront les premières à être évacuées. Ces préparatifs d’évacuation devront se dérouler sur neuf mois. A l’issue du processus, l’armée israélienne devrait se retirer de toute la bande de Gaza, à l’exception du couloir dit de Philadelphie le long de la frontière avec l’Egypte dans le secteur de Rafah où elle mène depuis une semaine, une opération d’envergure qui a fait 43 morts parmi les Palestiniens. Selon la radio militaire, l’état-major de l’armée est réticent vis-à-vis de ce nouveau plan et préférerait une évacuation, d’un coup, des colonies concernées. Le soutien de l’armée est essentiel au Premier ministre israélien pour tenter d’obtenir une majorité au sein de son gouvernement. En effet, un vote au gouvernement s’annonce «serré». Sur les 23 ministres, 11 soutiennent la proposition de Sharon, qui est à la recherche d’un 12e ministre pour faire pencher la balance en sa faveur.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc