×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Plus d’un million de MRE de retour à fin juillet

    Par L'Economiste | Edition N°:2080 Le 05/08/2005 | Partager

    . Port de Tanger et Aéroport Mohammed V, principales portes d’accès LA Fondation Mohammed V pour la solidarité a arrêté le bilan du transit des MRE pour la période allant du 1er mai à fin juillet 2005. Il en ressort que les différents postes ont enregistré l’entrée de 1.101.231 personnes, soit une hausse de 0,62% par rapport à la même période en 2004. Le nombre de véhicules enregistre une nette augmentation, atteignant les 12,93%. L’importance que prend de plus en plus la troisième génération pousse, en effet, les familles à utiliser deux voire trois véhicules, ce qui se traduit par une baisse du taux d’occupation par automobile. Les données recueillies par la Fondation indiquent, par ailleurs, que l’accès par voie maritime (Tanger, Nador, Al Hoceïma, Casablanca, Bab Melilla et Bab Sebta) a enregistré l’entrée de 868.270 personnes. Avec 467.127 entrées, Tanger reste la destination d’accès privilégiée. Le port de Nador a été également sollicité puisque son trafic a connu une progression de 21,56% tandis que les entrées par Bab Sebta continuent de régresser avec une part se situant à 9,5%.L’accès par voie aérienne a, quant à lui, enregistré l’entrée de 232.961 personnes, soit 21,5% du nombre total d’entrées. L’aéroport Mohammed V de Casablanca représente à lui seul 43,3% du transit par les airs. Dans le cadre de sa politique d’appui aux MRE, la Fondation a porté assistance à plus de 17.200 personnes, dont près de 2.500 pour des soins médicaux. La coordination des opérations d’assistance se fait via un bureau central hébergeant également un central d’appel opérationnel 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Ce centre a reçu 2.500 appels du Maroc et de l’étranger.Morad EL KHEZZARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc