×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Pacha Marrakech ouvre ses portes

Par L'Economiste | Edition N°:1946 Le 27/01/2005 | Partager

.Night, restaurants sur un complexe de 9.000 m2 .Un investissement de plus de 50 millions de DHLe Pacha Marrakech sera le premier édifice de la toute nouvelle zone touristique Aguedal. Il s’agit d’un gigantesque complexe édifié sur près de 9.000 m2 dédié aux loisirs au cœur de Marrakech. Il sera inauguré le 4 février avec aux platines, David Guetta et beaucoup de personnes du showbiz, promet-on. Le Pacha est une enseigne internationale connue pour être celle de la jet set. Celui de Marrakech est le dernier né et sera le plus grand au monde avec trois restaurants, une discothèque, des salles de réception. Après Ibiza, Londres, Buenos Aires, Sharm El Sheikh..., c’est au tour de la cité ocre d’accueillir cette enseigne. Marrakech est devenue, faut-il le rappeler, une destination de la jet set depuis 5 ans maintenant.Et l’on n’a pas lésiné sur les moyens. La boîte de nuit de ce temple des loisirs peut réunir jusqu’à 1.200 personnes. Avec leurs annexes et cloisons modulables, les lieux peuvent supporter jusqu’à 3.000 fêtards, indique-t-on. Elle est le produit d’appel de ce complexe. Ses soirées seront animées par des DJ internationaux. En plus du night, ce sont deux restaurants, un bar et un autre restaurant gril au bord de la piscine qui composent le complexe. Il a été conçu sous forme d’une casbah et ressemble à une forteresse sur un espace ceint de murs en pisé de 12 mètres de haut.Gigantesque, ce projet l’est aussi par l’investissement qui y a été consacré. Ses promoteurs, Saka Loisirs, avaient annoncé il y a plusieurs mois de cela, une enveloppe de 50 millions de DH. Le complexe va employer près de 150 personnes. Derrière ce complexe aussi, un architecte de renom, Miguel Cancio Martins. Celui-ci a à son actif la conception du Buddha bar, d’Olivia Valère… par exemple. Le nouveau Pacha n’a pas lésiné non plus sur les moyens pour la restauration en faisant appel au célèbre Alain Ducasse, devenu une école dans les saveurs gastronomiques. C’est le chef Nicolas Rivière qui est derrière les fourneaux des deux restaurants, assisté par d’autres cuisiniers marocains. Si Marrakech devient depuis peu la capitale des loisirs et des lieux branchés, ce dernier-né met la barre très haut, il faut dire.


Couleurs et prix

Au programme, ce sont des stars, invitées à chaque fois et des artistes aussi. Au sein de la casbah, les murs ont été voulus blancs pour y projeter justement des myriades de couleurs et les œuvres de l’artiste du moment invité par le Pacha Marrakech.Le concept qui a déjà fait ses preuves sous d’autres cieux est appelé à combler le vide existant en matière d’animation de loisir à Marrakech. La clientèle locale et nationale y est également attendue quoique les prix risquent de ne pas être à la portée de toutes les bourses.De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc