×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

OGM: Réticence des paysans français

Par L'Economiste | Edition N°:1773 Le 21/05/2004 | Partager

Les agriculteurs français n’ont pas l’intention de se lancer dans un proche avenir dans les cultures de produits génétiquement modifiés, faute de marché, mais nombre d’entre eux sont persuadés que la France devra s’y résoudre dans quelques années comme les autres principaux pays producteurs. C’est ce qu’a déclaré Didier Marteau, vice-président de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles) chargé de la Sécurité alimentaire, au lendemain de la validation par Bruxelles de l’importation des nouveaux OGM. “Les cultures OGM ne commenceront à se développer en France que dans 5 ou 10 ans”, assure ce dirigeant du principal syndicat agricole français. “Le pire serait que la France ne cultive pas de produits OGM alors qu’elle en importerait”, souligne Marteau. Les producteurs de maïs -les plus intéressés, car 13 variétés OGM avaient été autorisées avant le moratoire et 2.000 hectares avaient été mis en culture en 1999- n’ont cependant pas l’intention de relancer prochainement cette production. Ainsi, une Confédération paysanne demande surtout au gouvernement de “suspendre” les huit nouveaux essais de semences OGM qui devraient démarrer après le 24 mai, date jusqu’à laquelle le public peut se prononcer sur ce sujet. “En cas de refus du gouvernement ou d’absence de réponse, nous irons détruire les parcelles de la nouvelle campagne d’essais de semences OGM”, a affirmé Jean-Emile Sanchez, le nouveau porte-parole de la Confédération paysanne. Par ailleurs, Greenpeace a fortement critiqué la décision de la commission. Selon l’Organisation, “l’opposition des consommateurs aux OGM est toujours aussi forte. Plusieurs distributeurs ont déjà répondu aux souhaits des consommateurs en s’engageant à ne pas vendre de produits contenant des OGM”.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc