×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Nouveaux marchés pour le paracétamol

Par L'Economiste | Edition N°:1944 Le 25/01/2005 | Partager

. Les résultats d’une étude risquent de booster les ventesLe paracétamol calme les douleurs de l’arthrose aussi efficacement et avec moins de risques que les nouveaux anti-inflammatoires plus onéreux, affirme une étude australienne publiée le 24 janvier.Cette étude menée sur trois ans par l’Université du Queensland sur 188 patients a révélé que le paracétamol était plus efficace que l’Ibuproféne, l’aspirine ou les nouveaux anti-inflammatoires tels que le Celebrex.Michael Yelland, membre de cette équipe de recherche, a indiqué qu’environ 90% des patients qui souffraient d’arthrose, n’avaient pas connaissance des médicaments qui leur étaient administrés pendant cette étude. Ces résultats, publiés le 24 janvier dans l’American Journal of Therapeutics, interviennent après des recherches américaines en septembre dernier, qui ont établi un lien entre l’anti-inflammatoire Vioxx, utilisé contre l’arthrose, et l’apparition de problèmes cardiaques.Le Vioxx a par la suite été retiré du marché tandis que d’autres médicaments du même type ont suscité des inquiétudes. L’Administration des produits thérapeutiques en Australie a ainsi lancé une étude sur le Celebrex.“Nous avons découvert chez les deux tiers des patients que le paracétamol était aussi efficace, voire plus efficace que les anti-inflammatoires contre la douleur ou les rigidités en général”, a déclaré Michael Yelland. “Le but de cette étude était de déterminer quel traitement était le meilleur pour eux”.Les médicaments tels que l’aspirine ou les anti-inflammatoires de la “vieille génération” contenant de l’ibuproféne sont depuis longtemps disponibles sans ordonnance.Mais, selon Yelland, ils peuvent provoquer ou aggraver des problèmes au niveau de l’estomac tels que les ulcères ou des symptômes plus bénins comme des nausées.Il a indiqué que la meilleure solution était de consulter un médecin, d’améliorer son alimentation et de prendre des médicaments alternatifs tels que le glucosamine, qui aide à protéger le cartilage des articulations.Pour rappel, l’arthrose est une maladie inflammatoire, qui engendre des douleurs, des gonflements, des raideurs et une perte du fonctionnement des articulations.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc