×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Monaco: Nouvelle extension maritime

Par L'Economiste | Edition N°:2325 Le 24/07/2006 | Partager

. Un appel international a été lancé par le prince Albert IILe prince de Monaco Albert II a lancé vendredi 21 juillet un appel international à candidatures pour réaliser la nouvelle extension maritime de la principauté qui lui permettra de gagner en mer une dizaine d’hectares, avec 300.000 mètres carrés de surface construites. «Dans une logique de vrai partenariat public-privé», le groupe choisi se verra confier «la conception, la réalisation, le financement et la viabilisation des infrastructures ainsi que les opérations de promotion immobilières», a indiqué le souverain monégasque dans un message. «Les premiers bâtiments pourront être livrés à compter de 2014», a ajouté le prince. Le projet permettra à son Etat de 2 km2 d’offrir de nouvelles superficies pour les sièges de sociétés et pour le logement, alors que s’achèvent les derniers chantiers de restructuration urbaine, en particulier sur les 4 ha gagnés sur les terrains libérés par la SNCF grâce à un nouveau tracé de la ligne de chemin de fer, entièrement enterrée. Selon les services officiels monégasques, une dizaine seulement de groupes internationaux sont en mesure d’entrer en compétition pour ce projet. L’extension prévue au pied du casino de Monte-Carlo doit tout à la fois préserver une zone de coraux rouges à l’ouest, les posidonies du Larvotto (plantes sous-marines) à l’est, sans gêner les manoeuvres des grands paquebots en mesure d’accoster sur la jetée flottante mise en place en 2002. Compte tenu du profil très pentu des fonds marins, l’extension ne pourra pas reposer entièrement sur du remblai comme ce fut le cas pour les 22 hectares du nouveau quartier de Fontvieille, situé à l’ouest de la principauté au pied du rocher, ce qui constitue un défi supplémentaire d’ordre technologique.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc