×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Marrakech a la cote auprès des jeunes Français

Par L'Economiste | Edition N°:1945 Le 26/01/2005 | Partager

. Ils sont près de 3.000 qui ont choisi d’y résider.La plupart sont cadres, commerçants, restaurateurs et propriétaire de maison d’hôtes“C’est le taux de retour le plus signifiant”, clame toujours ce professionnel de tourisme marrakchi, lorsqu’il parle de Français résidents dans la ville ocre. “Non seulement, ils reviennent à Marrakech après un premier voyage, mais ils s’y installent”. Au 1er janvier 2005, l’on comptait 3.000 Français immatriculés, soit environ 250 de plus qu’un an plus tôt, selon le consulat français. Ce chiffre est en hausse depuis 5 ans maintenant, surtout après qu’une certaine émission sur M6 a parlé de l’Eldorado à Marrakech avec la profusion des maisons d’hôtes. L’instauration de l’euro en 2002 a fait le reste. Elle a suscité de gros transferts de devises vers le Maroc qui se sont concrétisés en biens immobiliers. Il faut dire que les autorités locales ouvrent grandes les portes (littéralement). Toutes les difficultés et lourdeurs administratives sont écartées. Parfois, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Car dans le lot des étrangers qui se sont installés à Marrakech, quelques brebis galeuses et filous d’ailleurs se sont glissés dans le tas. Un quart des immatriculés français installés à Marrakech y résident depuis cinq ans, d’après les services consulaires. Y habitent aussi au moins 500 résidents non immatriculés. Ceci, sans parler de ceux qui ont construit dans la cité ocre des résidences secondaires et de vacances, y compris les célébrités françaises.En réalité, cela fait cinq ans que Marrakech a le vent en poupe auprès des Français. De celle du monde du showbiz, la destination est devenue la résidence des retraités aisés. Aujourd’hui, la ville accueille également de jeunes couples français et aussi mixtes, à la recherche d’une ville aux mille facettes (climat et paysage). Ils sont près de 2.000, estime-t-on. L’on attend une centaine d’autres au moins pour la prochaine rentrée scolaire, indique-t-on auprès des établissements scolaires français. Ce sont des cadres, chefs d’entreprise, commerçants et artisans, professions intellectuelles et employés. Cependant, les secteurs les plus représentés demeurent l’enseignement, le tourisme et l’immobilier. L’hôtellerie, à travers les maisons d’hôtes, et la restauration sont les deux principaux secteurs d’activités des Français récemment installés à Marrakech. Partout fleurissent des enseignes de cuisine et de spécialités ou encore de boulangerie. Un chiffre tout aussi signifiant, celui des restaurants et lounges qui ouvrent leurs portes chaque mois. Durant les quatre derniers mois, ce sont près d’une centaine qui ont entamé leur activité à Marrakech, dont la plupart sont fondés par des Français.


600.000 voyageurs français

Marrakech est aussi la destination favorite des voyageurs français. Les touristes de l’Hexagone étaient au nombre de 600.000 en 2004 contre 500.000 en 2003. Soit une augmentation de 20%. C’est le marché émetteur le plus stable selon les professionnels du tourisme et les statistiques de l’ONMT. En moyenne, ils sont 12.000 Français qui visitent Marrakech chaque semaine. Un intérêt provoqué, en plus de la renommée internationale de la ville, mais aussi par les différentes manifestations qui y sont organisées. Le Festival du film et la couverture qui en a été faite par les médias français y sont pour quelque chose. Et c’est tant mieux. L’ouverture du ciel a également contribué au développement de la demande sur la destination Marrakech. Tout autant que la présence d’agences de RAM et de représentations de l’ONMT dans différentes villes françaises. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc