×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Maladies systémiques: L’urgence de la vulgarisation

Par L'Economiste | Edition N°:1661 Le 12/12/2003 | Partager

La cécité, l’hémiplégie, l’insuffisance rénale… sont des handicaps physiques pouvant être la résultante de maladies non détectées à temps. Elles portent le nom de maladies systémiques. Il s’agit de pathologies chroniques pourvoyeuses de handicaps physiques sévères. La prise en charge précoce permet d’éviter ces handicaps. C’est d’ailleurs dans ce sens que l’Association de lutte contre les maladies systémiques (ALMS) s’active. Le séminaire qui se déroule du 12 au 13 décembre à Tanger, se penchera sur deux maladies fréquentes: Behcet et Spondylarthropathies. La rencontre permettra de s’adresser d’une part aux patients pour mieux les éclairer sur leur pathologie. D’autre part, les médecins de la région de Tanger pourront bénéficier d’une réactualisation de leurs connaissances dans ce domaine. L’association participe aussi à la prise en charge de malades grâce à l’achat de matériel médical. Elle a été reconnue d’utilité publique depuis mai 2001. La maladie de Behcet, est selon les responsables de l’association, très fréquente dans le pourtour méditerranéen et au Japon. Ainsi, dans le service de médecine Interne du CHU Ibn Rochd de Casablanca, 900 cas ont été répertoriés. Elle touche surtout l’homme jeune entre 20 et 40 ans, et se manifeste au début par des aphtes au niveau de la bouche et des organes génitaux. Cette pathologie peut être révélée par une atteinte articulaire (arthrite), surtout au niveau des membres inférieurs. La maladie de Behcet touche fréquemment les yeux, entraînant une uvéité, se transformant rapidement en cécité. Le système nerveux peut aussi être touché, entraînant des troubles du langage, une hémyplégie… Quand les vaisseaux sont touchés, cela entraîne une phlébite responsable d’embolie pulmonaire, cause de décès. Concernant les spondylarthropathies, c’est un ensemble de maladies inflammatoires chroniques. Le service de médecine interne de Casablanca en a connu 413 cas en 22 ans. Houda BENBOUYA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc