×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Le numéro 2 d’Al Qaida menace les USA et la Grande-Bretagne

Par L'Economiste | Edition N°:2080 Le 05/08/2005 | Partager

LE numéro deux du réseau terroriste Al Qaida, Ayman al-Zawahiri, a menacé les Etats-Unis de “catastrophes pires que ce qu’ils ont connues au Vietnam”, et la Grande-Bretagne de “davantage de destructions”, dans une vidéo le montrant et diffusée jeudi par la chaîne qatariote Al-Jazeera. “Les pertes en Afghanistan et en Irak ne sont que des premières pertes, et si vous vous obstinez dans cette même politique d’agression contre les musulmans”, dit Zawahiri, qui porte sur les images une large robe blanche et un turban noir. Il a par ailleurs accusé le président américain George W. Bush et de hauts responsables américains de cacher la vérité sur ce qui se passe en Irak. “La vérité, c’est que Bush (la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza), Rice et (le secrétaire d’Etat à la Défense Donald) Rumsfeld sont en train de vous cacher qu’il n’y a pas d’issue (en Irak) sans le retrait immédiat” des troupes de la coalition de ce pays. “Tout retard dans la prise de cette décision ne signifiera que davantage de tués et davantage de pertes” pour les troupes de la coalition. “Si vous ne vous retirez pas aujourd’hui, vous vous retirerez immanquablement demain mais au prix de dizaines de milliers de morts et de beaucoup plus de blessés et d’estropiés”, a-t-il ajouté.“Quant aux Britanniques, je leur dis: (le Premier ministre britannique Tony) Blair vous a attiré la destruction jusqu’au centre de Londres, il (vous) attirera davantage de destructions si Dieu le veut”, dit Zawahiri, sans revendiquer directement les attentats de Londres de juillet.“Quant aux peuples de la coalition croisée (les Etats-Unis et leurs alliés en Irak), nous vous avons proposé une trêve. Vous ne jouirez pas de la sécurité tant que les musulmans n’en jouiront pas dans les faits”, a-t-il encore dit.En 2004, le chef d’Al Qaida, Oussama Ben Laden avait proposé une trêve aux pays européens le temps qu’ils retirent leurs troupes d’Irak.Synthèse L’Economiste   

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc