×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Le code de la famille adopté en Conseil des Ministres

Par L'Economiste | Edition N°:1662 Le 15/12/2003 | Partager

. Les statuts de BAM et la loi bancaire approuvés aussiSM le Roi Mohammed VI a présidé, vendredi dernier au Palais royal de Marrakech, un Conseil des Ministres. Comme nous l’avions annoncé dans L’Economiste, l’ordre du jour portait sur le nouveau code de la famille, les statuts de Bank Al-Maghrib (BAM) et la loi bancaire. La réforme du code de la famille qui a accaparé une grande partie des débats a été approuvée. Le Souverain a appelé tous les intervenants à veiller à la réussite de cette réforme. Cette approbation donne un coup d’accélérateur à ce projet sociétal tant attendu par les Marocains. Rappelons que l’enquête L’Economiste-Sunergia sur la réforme de la Moudawana a fait ressortir que 64,7% des Marocains étaient pour et 12,2% contre (www.leconomiste.com). Vu l’importance de ce texte, le Souverain avait appelé, dans une lettre, Mohamed Bouzoubaa, ministre de la Justice, à mettre en place une juridiction de la famille équitable, moderne et efficiente. A rappeler qu’après avoir reçu différentes compétences féminines le 5 mars 2001 et pris connaissance de leurs requêtes, SM le Roi a nommé, le mois suivant, la commission consultative royale pour la réforme de la Moudawana sous la présidence de Mohamed Boucetta. Cette dernière regroupe des personnalités, hommes et femmes, spécialistes en fiqh, droit, sociologie et en médecine. Ainsi, différents courants intellectuels et sensibilités sociales ont participé activement à cette réforme d’envergure (voir aussi article en page 28).Le dernier conseil a également approuvé le projet de loi concernant l’amendement des statuts Bank Al-Maghrib. Ce texte a pour objectif de renforcer l’autonomie et les attributions de l’institution financière.Le Conseil des Ministres a, en outre, approuvé le projet de texte réformant la loi bancaire. Ce texte apporte une nouvelle définition de mécanismes en matière de contrôle par BAM des établissements de crédit et organismes assimilés et leur mise à niveau. Objectif: être en conformité avec les normes internationales en vigueur dans les établissements similaires dans les pays développés.


Nouveaux ambassadeurs

SM le Roi Mohammed VI a nommé vendredi dernier à Marrakech plusieurs nouveaux ambassadeurs. Ainsi, Mohamed Faraj Doukkali représentera le Royaume en Egypte, Ali Achour au Brésil, Mohamed Belarbi Dilai au Sultanat d’Oman et Abdelaziz Bennis en Iran. Le Souverain a également nommé Fathallah Sijilmassi, ambassadeur chef de la mission du Maroc auprès de la Communauté européenne à Bruxelles en remplacement de Aïcha Belarbi. De même ont été nommés Abdelouahab Bellouqi, ambassadeur en Syrie, Abdesslam Alem, ambassadeur en Pologne, Ali M’hamedi, ambassadeur en Hollande et El Yazid Kadiri, ambassadeur au Bahreïn. Abdelkader Zaoui, quant à lui, partira en Jordanie et Ali Oumlil au Liban. Le Souverain a également nommé Mohamed Salah Tamek, ambassadeur au Norvège, Aïcha Kabbaj, ambassadeur au Danemark, Mouh Ouaâli Takma, ambassadeur au Sénégal et Mohamed Lasfar, ambassadeur au Guinée. En outre, Al Hassan Zahid a été affecté en Thaïlande, Mohamed Khattabi en Colombie et Mohamed Amar au Kenya.Nadia DREF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc