×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    La zone franche entre dans le giron de TangerMed

    Par L'Economiste | Edition N°:2392 Le 01/11/2006 | Partager

    . TMSA prend 26% du capital de TFZ. L’annonce officielle imminente Le rapprochement entre l’Agence spéciale TangerMed (TMSA) et la Tanger free zone (TFZ) est désormais une réalité. C’est du moins ce qu’a annoncé le Premier ministre, Driss Jettou, la semaine dernière, à Tanger, lors de l’inauguration de nouvelles unités industrielles européennes spécialisées dans la sous-traitance automobile (cf. leconomiste.com). «Une réalité de fait puisque déjà les équipes de TMSA et de la TFZ travaillent dans cet esprit», indique Saïd El Hadi, président du directoire de TMSA. Le tour de table ne devrait pas subir de grandes modifications. TMSA entre dans le capital de la TFZ à hauteur de 26% et ce, dans le cadre d’un partenariat stratégique avec Attijariwafa bank. Et l’ONA céderait les participations qu’elle détient via ses filiales, AXA et TMSA et la SNI (une filiale de l'ONA) serait seule chargée de la gestion de la zone.Restent quelques petites formalités à régler avant l’annonce officielle. Annonce qui, selon la direction de TMSA, est imminente. A noter que le projet est en préparation depuis longtemps, mais TMSA a préféré ne pas entreprendre d’action avant l’amendement de la loi sur les attributions de l’Agence. Cette dernière stipule dorénavant que TMSA peut avoir des interventions en dehors de son espace de développement. Ce qui n’était pas le cas jusque-là. Pour l’Agence, l’objectif est de profiter de l’expérience et du know-how de TFZ pour le lancement de son projet de zones d’accueil industrielles. «Le changement se fera dans la continuité. Il s’agit aussi de capitaliser sur l’expérience TFZ», renchérit El Hadi. Et d’ajouter «TangerMed apporte une logistique extrêmement compétitive à l’échelle mondiale et nous avons la volonté de développer une zone d’activité avec des services compétitifs et modernes». L’ambition affichée par TMSA est de tripler le rythme actuel d’installations des entreprises pour passer à quelque 100 ouvertures par an. «Ce qui est tout à fait possible, car le port TangerMed changera complètement la donne sur la région», explique El Hadi. La stratégie se base sur le développement des capacités de la TFZ, soit environ 200 hectares de terrains à viabiliser. Il est également question de préparer le futur avec la mise en place de nouvelles zones économiques, comme Melloussa, et qui verront le jour dans quelques années. Ces zones, d’une superficie de 600 hectares, serviront de relais en cas de saturation de TFZ. Dans le cas contraire, elles pourraient aussi accueillir des industries de pointe ou spécifiques. Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc