×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La France reversera la TVA sur les SMS envoyés pour l’Asie

Par L'Economiste | Edition N°:1936 Le 12/01/2005 | Partager

. Plus de 3 millions de SMS recueillis depuis le lancement de l’opérationL’opération “un SMS pour l’Asie” lancée par les trois opérateurs mobiles français a recueilli 3,05 millions de SMS une semaine après le lancement de l’opération, a annoncé dimanche l’AFOM (association française des opérateurs mobiles). Cette opération associe la Croix-Rouge, le Secours Populaire, le Secours Catholique et les trois opérateurs de téléphonie mobile Bouygues Telecom, Orange France et SFR en vue de venir en aide aux victimes du raz-de-marée survenu sur les côtes asiatiques le 26 décembre 2004. Elle permet aux 43 millions de Français qui utilisent un téléphone mobile, d’effectuer un don de 1 euro par SMS envoyé en tapant le mot “ASIE” sur le clavier de leur mobile, puis en envoyant ce message par SMS. L’intégralité du prix du SMS (1 euro de don plus le prix d’envoi du SMS) est versée aux associations. L’opération se poursuit jusqu’au 31 janvier 2005, a rappelé l’AFOM. Le ministre français de l’Economie, Hervé Gaymard, a le 9 janvier sur Europe1 affirmé que l’Etat reversera la TVA sur les SMS envoyés pour l’Asie. “Il est normal que ces dons d’urgence soient assimilés à ce qui a été fait pour les restos du coeur”, a indiqué Gaymard.Interrogé ensuite sur le problème du délai de déclaration du décès concernant les Français disparus, le ministre a indiqué que “c’est une question compliquée par rapport à l’organisation habituelle des transmissions, sur laquelle travaille actuellement Dominique Perben”. Il a rappelé qu’il a déjà tenu avec Nicole Guedj, secrétariat d’Etat aux droits des victimes, une première réunion avec l’ensemble des compagnies d’assurances. Le ministre a également souligné que l’engagement de l’Etat en faveur des sinistrés en Asie prendra aussi la forme d’une aide multilatérale: “A Paris, mercredi, le Club de Paris proposera un moratoire sur l’ensemble de la dette”, a-t-il souligné. “Ce n’est pas rien, a-t-il insisté: c’est 3 milliards de dollars pour un pays comme l’Indonésie”.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc