×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La Casa de España rouvre ses portes

Par L'Economiste | Edition N°:1770 Le 18/05/2004 | Partager

. La société civile a partagé ce moment émouvantRecueillement, souvenirs émouvants, c’est dans cette atmosphère qu’à eut lieu dimanche, 16 mai 2004, la cérémonie officielle de réouverture de la Casa de España. Une année, jour pour jour après les attentats barbares du 16 mai, toute la société civile et le monde de l’art étaient là: artistes, associations, résidents espagnols, presse étrangère, habitués de la Casa. Et ce sont ces derniers qui étaient les plus éprouvés. “C’est ici où nous étions assis, quand c’est arrivé”, se rappelle un témoin. “L’haj qui s’asseyait toujours ici, est mort n’est-ce pas?”, s’interroge un habitué des lieux ... Le souvenir macabre est toujours là. La Casa a été inaugurée par le Consul d’Espagne José Rocillo, le président du club Rafael Nieto Bermudez et le gérant de la Casa Mohammed Mahboub. La cérémonie était chargée de symboles. Un autel a été dressé en mémoire des disparus, avec des bougies. A l’intérieur de l’établissement, une exposition de portraits du célèbre joueur de football Beggar, disparu lui aussi. La lecture de la Fatiha sur les âmes des disparus a porté l’émotion à son comble. Malgré les réparations et les sourires apparemment décontractés, une petite angoisse drape les lieux. “C’est sûrement parce que c’est la première fois que nous revenons ici. Les choses reprendront leur cours normal”, explique un invité. Dailleurs, selon les responsables des lieux, les habitués de la Casa ont maintes fois manifesté leur désir de voir l’établissement rouvrir ses portes. Les dégâts causés par les explosions étaient énormes. La Casa avait besoin d’argent pour rouvrir. Ce sont donc deux investisseurs marocains, Ibrahim Yahia et Ahmed Mada, qui ont pris le relais. Jusque-là, les réparations ont nécessité, selon eux, près de 1,5 million de Dh, et ce n’est pas encore terminé. Le président du club Rafael Nieto Bermudez propose désormais, un nouveau concept. Dorénavant, la Casa de España ne sera plus ouverte au public. Seuls les adhérents pourront y accéder. C’est l’une des différentes mesures de sécurité qui ont été prises par le club. Aussi, des caméras seront placées dans l’établissement, des engins de détection de matériaux et des vigiles seront recrutés. D’ailleurs, en plus de la traditionnelle porte d’entrée en bois, une deuxième en fer a été placée. Pour les employés, “ce sont les mêmes qui seront là, à l’exception de quatre personnes. Trois d’entre elles ne sont pas arrivées à dépasser le blocage psychique pour revenir à la Casa. Quant à une quatrième personne, son état de santé ne lui permet toujours pas de travailler”, explique Mohammed Mahboub. “Comme vous le voyez, je suis toujours atteint mais je suis ici aujourd’hui, pour les premiers pas de la nouvelle Casa”, dit-il.Houda BENBOUYA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc