×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

L’industrie biomédicale met le cap sur l’export

Par L'Economiste | Edition N°:1870 Le 07/10/2004 | Partager

. Des normes spécifiques au secteur sont exigées pour conquérir de nouveaux marchés. Spécialisée dans le domaine, Sterifil vend déjà ses produits dans 25 pays Opérateur dans l’industrie biomédicale, Sterifil gagne de plus en plus de parts de marché à l’export. Déjà, le groupe réalise 25% de son chiffre d’affaires à l’export et couvre plus de 25 pays dans principalement l’Afrique francophone, des pays arabes, la France et la Suisse. «Nous comptons nous attaquer aux pays de l’Europe de l’Est où l’industrie biomédicale n’est pas très développée», explique Rachid El Bouri, pharmacien DG de Sterifil. Dans ce but, le groupe compte lancer avant la fin 2004, une grande campagne de communication pour annoncer les nouveaux produits des deux sociétés qui forment le groupe. «Surtout ceux fabriqués en collaboration avec notre nouveau partenaire, Urgo France», ajoutent les responsables de l’entreprise. Sterifil, spécialisé dans la fabrication et la commercialisation du matériel biomédical (sutures, ligatures, pansements, seringues…), vient d’être certifié Iso 9001 version 2000 et ISO 13.485 version 2003 ainsi qu’au marquage CE. «La démarche qualité prend une plus grande dimension lorsqu’il s’agit de la santé des citoyens», indique Mohamed El Bouri, DG du groupe. Le marquage CE concerne en revanche les 9 gammes de produits fabriqués par la société et leur stérilisation. Certainement plus importante, la certification à la norme 13.485, qui est propre au secteur paramédical, permettra à l’entreprise de gagner des marchés difficiles à l’export comme l’Europe, est-il indiqué auprès du management de Sterifil. La certification n’est plus considérée comme un simple critère de sélection mais un impératif de soumission dans les appels d’offres à l’étranger», souligne la direction du groupe. Selon El Bouri, «le marché européen constitue une référence incontournable et surtout de plus en plus exigée pour investir d’autres marchés tels que le Moyen-Orient et celui américain. La certification de notre entreprise entre dans ce cadre». La démarche qualité qui a bénéficié du soutien d’Euro Maroc Entreprise (EME) s’est étalée sur 6 mois et a coûté plus de 125.000 euros (1,3 million de DH environ) dont 65.000 euros pris en charge par EME. Le groupe dont les capitaux sont à 100% marocains, se compose de deux sociétés: Sterifil et Steripharma, qui est plus portée sur la fabrication et la commercialisation de médicaments tels qu’Umex. Les dirigeants des deux sociétés tablent sur un chiffre d’affaires 2004 de 100 millions de DH pour Sterifil et de 55 millions pour Steripharma.


Carte de visite

Le groupe Sterifil est un producteur, importateur et exportateur de matériel médico-chirurgical. Il est sous forme de SA (société anonyme) avec un capital social de 10 millions de DH. Créée en 1986, la société emploie actuellement près de 250 personnes. Outre les marchés à l’export, Sterifil est très active sur le marché marocain. Ainsi, le groupe compte parmi ses clients les hôpitaux du Royaume, les CHU de Rabat et de Casablanca, les polycliniques de la CNSS, les cliniques privées, cabinets médicaux, pharmacies et revendeurs grossistes. Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc