×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

L’euro à son plus bas niveau

Par L'Economiste | Edition N°:1933 Le 06/01/2005 | Partager

. Depuis le 30 décembre, la devise européenne a perdu 2,84% face au dollarL’euro s’est fortement replié face au dollar le 4 janvier sur le marché des changes. Les investisseurs, quant à eux, rééquilibrent leur portefeuille de devises, après les brusques mouvements de la fin 2004, dans l’attente de la publication le 7 décembre du rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis.Le 4 janvier, l’euro avait atteint 1,3289 dollar contre 1,3461 dollar le 3 janvier vers 22h00 GMT. La devise européenne a reculé le même jour, jusqu’à 1,3278 dollar vers 16h30 GMT, à son plus bas niveau depuis le 17 décembre. Depuis le 30 décembre, date de son record historique face au dollar à 1,3666 dollar, la devise européenne a perdu 2,84% de sa valeur. «Le recul de l’euro est très prononcé, tellement prononcé qu’on ne peut pas parler de changement de tendance dans l’évolution lourde de l’euro face au dollar», a expliqué Audrey Childe-Freeman, économiste à la Banque canadienne impériale de commerce (CIBC). «Il s’agit d’une correction en faveur du dollar: les volumes d’échanges restent réduits, ce qui exagère toujours les mouvements de devises, mais les investisseurs ont décidé de rééquilibrer leurs positions en rachetant des dollars», a ajouté cette économiste.Le rebond du dollar a également été encouragé par la publication le 7 décembre du rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis: selon les économistes londoniens, l’économie américaine devrait avoir créé entre 160.000 et 175.000 emplois en décembre, contre 112.000 en novembre.Par ailleurs, la publication le 4 janvier des minutes de la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine devrait confirmer que les taux d’intérêt américains vont continuer à être relevés progressivement. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc