×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Kénitra: Le foncier entrave l’investissement

Par L'Economiste | Edition N°:1665 Le 18/12/2003 | Partager

. Au total, 438 entreprises créées à travers le CRI pour un investissement de 161 millions de DHLe CRI de Kénitra a une année d’existence. Sa structure est composée de deux guichets, l’un dédié à l’entreprise, l’autre à l’investissement. Et les résultats commencent à se faire sentir.En une année, 2500 promoteurs se sont présentés au centre. Les uns pour demander des certificats négatifs, d’autres pour créer des entreprises ou pour s’informer. Sur les 694 demandes de certificats négatifs, 480 ont été accordées. Les SARL se taillent la part du lion en raflant 216 certificats, suivies des SNC (sociétés en noms collectifs). Aucune demande n’a été enregistrée pour la SA. “Le non-recours à certaines formes de sociétés notamment aux sociétés anonymes est dû à la complexité des procédures de leur constitution; particulièrement le montant élevé du capital”, notent les responsables du CRI. Faut-il le rappeler, le capital minimum exigé est de 300.000 DH pour la SA sans appel public à l’épargne et 3 millions de DH pour la SA faisant appel public à l’épargne.Des 480 certificats négatifs accordés, 438 ont abouti réellement à la création d’entreprises. Le secteur du commerce rafle le gros lot avec 205 entreprises créées. Il est suivi du Bâtiment et travaux publics qu totalise 55 créations. Elles n’étaient que 31 entreprises à être créées dans l’industrie. L’Energie et mines ainsi que le tourismes n’intéressent pas vraiment les investisseurs du Gharb. Au total, la région enregistre 161 millions de DH d’investissement et 2251 emplois en prévision. Au niveau des projets d’investissement, le CRI a reçu 439 demandes concernent l’information, l’autorisation et le contentieux. Des 144 projets suivis par le Centre,112 ont reçu un avis favorable contre 14 rejetés et 18 en cours d’instruction. Il est prévu de créer 10.948 postes d’emplois si les 112 projets arrivent à bon port. Le Bâtiment et travaux publics en est le grand pourvoyeur (6211) talonné par l’industrie agroalimentaire (3294). La France (65 projets) et l’Espagne (37 projets) sont les seuls pays étrangers à investir dans la région mais uniquement dans l’industrie de transformation. Quelques entraves freinent l’investissement dans la région. L’indisponibilité des terrains, leur coût prohibitif, leur occupation de fait … et la liste est encore longue.Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc