×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Iran/UE: Les Etats de l’AIEA peinent à se mettre d’accord

    Par L'Economiste | Edition N°:2084 Le 11/08/2005 | Partager

    . La France prête à discuter après les “ouvertures” de l’IranLes Etats du conseil de l’AIEA s’efforçaient mercredi 10 août en coulisse, en marge d’une session d’urgence à Vienne, de s’accorder sur une réponse adéquate à l’Iran, qui devait rouvrir dans la journée son usine de conversion d’uranium à Ispahan, au grand dam des Occidentaux. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a renoncé à sa réunion prévue mercredi après-midi sur l’Iran et espère la tenir jeudi 11 août, a annoncé un porte-parole de l’Agence. L’exécutif de l’AIEA s’était retrouvé en urgence mardi 9 août à la demande de l’Union européenne, l’Iran devant reprendre à pleine capacité dans la journée les activités de son usine de conversion d’uranium à Ispahan. Pour sa part, la France s’est dit prête mercredi, avec ses partenaires européens, à discuter de toute “idée nouvelle” permettant d’aboutir à un “accord à long terme” sur le nucléaire avec Téhéran, après les “ouvertures” du nouveau président iranien Mahmoud Ahmadinejad sur ce dossier. S’exprimant lors d’un point de presse à Paris, Marie Masdupuy, porte-parole adjointe du ministère des Affaires étrangères, a de nouveau appelé l’Iran à revenir “sans attendre” à la “suspension vérifiée” par l’AIEA de toutes les activités nucléaires sensibles, y compris la conversion d’uranium. Mardi, le président Ahmadinejad avait déclaré vouloir continuer à négocier avec les Européens sur le nucléaire, mais dans d’autres termes, après que Téhéran eut rejeté la veille une offre de coopération européenne. “Nous sommes prêts à poursuivre les négociations (avec les Européens), j’ai des initiatives et des propositions nouvelles que j’annoncerai après la formation de mon gouvernement”, avait-il dit. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc