×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

G8: La Grande-Bretagne propose un «plan Marshall»

Par L'Economiste | Edition N°:1934 Le 07/01/2005 | Partager

. Objectif: Annuler 80 milliards de dollars de dette des pays pauvresLe ministre britannique de l’Economie et des Finances, Gordon Brown, a proposé le 6 janvier d’annuler 80 milliards de dollars de dette des pays pauvres à l’occasion de la présentation à Edimbourg (Ecosse) de son “nouveau plan Marshall pour le monde en développement”.Dans un discours intitulé “Développement international en 2005: défis et opportunités”, le chancelier de l’Echiquier a précisé les propositions de la Grande-Bretagne à ses partenaires du G8, le groupe des pays les plus industrialisés qu’elle préside cette année, qu’il avait déjà évoquées début décembre. Gordon Brown a tout d’abord appelé ses partenaires du G8 à annuler purement et simplement la dette des pays les plus pauvres, qu’il n’a pas nommés.“Nous proposons premièrement que cette année, les pays les plus riches accompagnent la décision d’annuler 100% de la dette bilatérale par le geste audacieux d’annuler 100% de la dette multilatérale: les 80 milliards de dollars dus au FMI, à la Banque mondiale et à la Banque africaine de développement” (BAD), a-t-il déclaré.L’annulation de la dette auprès du Fonds monétaire international (FMI) serait financée selon un plan et un calendrier détaillés, a-t-il ajouté, en proposant d’utiliser les réserves d’or du Fonds.Les dettes auprès de la Banque mondiale et de la BAD seraient reprises à leur compte par les pays les plus développés.La Grande-Bretagne donnera l’exemple en remboursant unilatéralement sa part de 10% dans la dette de ces pays auprès de la Banque mondiale et de la BAD. Deuxième volet de son “plan Marshall”, Gordon Brown veut boucler en 2005 les négociations du cycle de Doha, “les premières négociations commerciales de l’histoire qui bénéficient aux pays les plus pauvres”. “Nous, les pays les plus riches, devons mettre fin à l’hypocrisie du protectionnisme des pays développés en ouvrant nos marchés, en annulant les subventions qui dénaturent les échanges”, a-t-il déclaré.Nous devons “en particulier nous attaquer de façon urgente au scandale et au gaspillage de la politique agricole commune” de l’Union européenne, a-t-il poursuivi.Troisième volet du “plan Marshall” de Gordon Brown, les pays développés devraient s’engager à consacrer 0,7% de leur PIB à l’aide au développement.Ces fonds seraient rassemblés au sein d’une nouvelle structure financière, l’IFF (International Finance Facility), qui serait chargée de lever des fonds auprès des pays les plus riches et de les faire fructifier sur les marchés des capitaux.Gordon Brown espère ainsi rassembler 50 milliards de dollars par an pendant les dix prochaines années, ce qui doublerait les fonds actuellement consacrés dans le monde à l’aide au développement.Même si son “plan Marshall” est plutôt destiné au continent africain, le ministre britannique des Finances n’a pas oublié l’Asie, notamment les pays ravagés par les tsunamis du 26 décembre.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc