×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Fusion Sagem-Snecma: Le OK de l’Autorité des marchés

Par L'Economiste | Edition N°:1938 Le 14/01/2005 | Partager

. Visa attendu la semaine prochaine   L’opération de fusion entre l’électronicien Sagem et le motoriste Snecma a été jugée recevable le 13 janvier par l’Autorité des marchés financiers (AMF), qui devrait donner la semaine prochaine le calendrier de l’opération.Après avoir examiné le 11 janvier l’offre de Sagem sur la totalité des actions Snecma, «l’AMF a prononcé la recevabilité du projet», écrit-elle dans un communiqué. «Sagem attend toujours d’avoir le visa de l’AMF sur l’offre pour pouvoir indiquer les dates auxquelles elle se déroulera», a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’électronicien. Ce visa attendu la semaine prochaine sera accompagné d’un avis d’ouverture de l’offre, qui précisera les dates.Lundi, lors de la réunion sur les comptes 2004 de Snecma et de Sagem, le directeur de la stratégie du motoriste, Yves Imbert, avait déclaré qu’en cas d’avis positif de l’AMF cette semaine, le démarrage de l’opération de fusion pourrait intervenir «la semaine prochaine». Sagem et Snecma avaient annoncé le 29 octobre leur projet de mariage-surprise, qui doit théoriquement être consommé au mois de mai, donnant naissance à un ensemble pesant 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Cette fusion, qui va entraîner de fait la privatisation de Snecma, consiste en une offre publique d’échange (OPE) de 13 actions Snecma contre 15 actions Sagem à émettre. Elle est assortie d’une offre publique d’achat (OPA) de 20 euros par action Snecma.L’Etat français, qui détient 62,2% du capital et 62,9% des droits de vote de Snecma, envisage d’apporter un nombre d’actions représentant environ 54% du capital et des droits de vote à l’OPA, le solde étant échangé contre des actions Sagem dans le cadre de la fusion, a précisé le 13 janvier l’AMF.Le nouveau groupe devrait peser environ 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires (6,431 milliards d’euros pour Snecma et 3,18 milliards d’euros pour Sagem en 2003) et devrait avoir une capitalisation d’au moins 5,5 milliards d’euros.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc