×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Fruits et légumes
    Les bonnes affaires du Sifel

    Par L'Economiste | Edition N°:1911 Le 07/12/2004 | Partager

    . Grande affluence des professionnels. Les opérateurs étrangers étaient nombreux à prospecterLe Salon international des fruits et légumes (Sifel), qui s’est tenu la semaine dernière dans la capitale du Souss, n’a pas désempli. De jeudi à dimanche, les quatre jours de la manifestation, le salon a connu une grande affluence et ce n’était pour la plupart pas des curieux. La plus grande majorité des visiteurs étaient des professionnels, venus même de loin. Les hommes d’affaires marocains et étrangers, attaché-case à la main, étaient nombreux à sillonner les allées du salon pour prospecter et même acheter pour certains. Parmi les exposants, Samir Tazi, vice-président de l’Apefel et directeur de Fresh Fruit, dit avoir été contacté par des Biélorusses, des Français, et des Russes entre autres. Les Américains, à travers des représentants de la multinationale Del Monte, étaient également de la partie. Leur visite a été fort remarquée et a même réjoui certains des exposants. Qu’un tel opérateur du secteur se manifeste pour cet événement est très bon signe pour la filière marocaine. Celle-ci était fortement représentée. Les filières dérivées du secteur des fruits et légumes étaient présentes dans l’ensemble. Les exposants notamment de produits de conditionnement en raison du développement industriel de l’activité étaient remarqués. Même les concessionnaires de véhicules de transport de marchandises ont participé à la rencontre exhibant leurs modèles, malgré l’espace limité. Le salon était ainsi très animé et très coloré. La Chambre d’agriculture était toutefois absente parmi tout ce monde d’exposants. Les représentants de l’institution, terriblement froissés, disent ne pas avoir été sollicités par les organisateurs. Ces derniers assurent le contraire, précisant qu’ils n’auraient pas reçu de réponse de la Chambre. Quoi qu’il en soit, les 207 exposants semblent avoir pour la plupart fait une bonne affaire en participant à l’événement. Un grand nombre ont affiché leur satisfaction. Comme cette année, l’événement aura sûrement en 2005 un taux de retour frôlant les 100% et déjà, les organisateurs savent qu’ils devront trouver pour l’an prochain un espace plus grand. Des prospections ont déjà été entamées. Pour l’édition 2004, selon les initiateurs du salon, la superficie aménagée, près de 10.000 m2, n’a pas suffi à accueillir tous les potentiels exposants. La ville devrait peut-être investir dans un palais d’exposition. Les retombées seraient importantes et pas seulement pour le secteur des fruits et légumes. La structure pourrait générer un tourisme d’affaires et booster les nuitées de la station balnéaire. De notre correspondante, Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc