×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Formation professionnelle
Le premier pas de l’assainissement

Par L'Economiste | Edition N°:1931 Le 04/01/2005 | Partager

. Soixante demandes d’accréditation à l’instruction . 55 filières déjà qualifiées Une nouvelle opération d’accréditation des établissements de formation professionnelle vient de démarrer. Au total, 61 demandes ont été déposées auprès du secrétariat d’Etat chargé de la Formation professionnelle. Elles devraient être prêtes pour la rentrée prochaine (2005-2006).Elles sont toujours en cours d’instruction. Un rapport d’analyse par dossier doit être établi et soumis aux commissions nationales sectorielles de la formation professionnelle privée pour avis. Elles proposent ensuite la liste des établissements à accréditer. A ce jour, deux opérations d’accréditation ont été réalisées au cours des deux dernières années. Sur 146 dossiers examinés, 122 ont été admis. Ces établissements comptent un effectif de 14.173 stagiaires, soit 22% de l’effectif global du secteur. Pour ceux qui n’ont pas obtenu l’accréditation, le ministère a mis en place un plan de restructuration et de mise à niveau de leur encadrement administratif et pédagogique.Le régime d’accréditation est une des nouveautés de la réforme pour assainir le système. Le seul fait d’avoir un local ne suffit pas à ouvrir un établissement de formation. Il faut se soumettre à un cahier des charges. Les établissements admis peuvent organiser des examens et délivrer des diplômes reconnus par l’Etat. Mais l’accréditation n’est pas accordée advit aeternam, elle est limitée dans le temps. Des campagnes de contrôle sont organisées pour s’assurer de la conformité aux exigences du cahier des charges. La qualification des filières est un préalable à l’accréditation. En principe, l’ouverture des établissements de la formation professionnelle privés est soumise à un cahier des charges. Les établissements doivent d’abord répondre aux normes relatives aux locaux et matériels technico- pédagogiques. Viennent ensuite les conditions d’accès à la formation. L’établissement doit obtenir la qualification de l’ensemble des filières dispensées depuis trois ans au moins et se conformer aux règles d’organisation et de gestion des examens fixés par la tutelle. Jusque-là, trois opérations de qualification ont été organisées. Elles ont connu la participation de 398 établissements. Ces derniers ont demandé la qualification de 989 programmes pour 63 filières. Et seules 55 d’entre elles l’ont obtenue. Les stagiaires en formation dans ces filières s’élèvent à 21.119, soit 32,6% de l’effectif global de la formation professionnelle.


Evaluation

Pour postuler à l’accréditation, l’établissement doit être en situation régulière (vis-à-vis des réglementations sectorielle, sociale et fiscale). Sa demande doit donner le détail du système d’évaluation en place, doit reprendre la liste et les curriculums vitae des membres du jury et le livret individuel de formation. L’instruction des dossiers d’accréditation s’effectue aux niveaux régional et central. Un rapport d’analyse par dossier est établi. Il est soumis aux Commissions nationales. Khadija MASMOUDI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc