×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Enquête sur la gouvernance d’entrepriseL’éthique pour booster l’investissement

    Par L'Economiste | Edition N°:2084 Le 11/08/2005 | Partager

    . Une économie bien gouvernée attire plus d’investisseursDE l’état de la gouvernance d’entreprise dans une économie dépend sa capacité à attirer et favoriser les investissements, comme le rappelle une étude initiée par la fondation CGEM pour l’entreprise, avec le soutien du CIPE. Une livraison du cabinet FOCS qui évalue le contexte juridique et institutionnel ainsi que la pratique de la gouvernance dans les entreprises par rapport aux textes en vigueur et aux normes et codes internationaux, notamment les principes révisés de l’OCDE. S’il faut rappeler que c’est dans les pays où ces principes sont bien développés que les plus grands scandales financiers ont éclaté (Enron aux Etats-Unis et Parmalat en Italie). L’étude précise que “la carence de gouvernance comporte des coûts importants pour la collectivité et tend à rendre inopérantes les mesures incitatives consenties par le pays pour l’investissement”. A ce manque de bonnes pratiques dans les entreprises est en effet associé un coût implicite qui s’ajoute au coût du capital pour former le taux de rejet des projets. Selon le niveau de gouvernance, les investisseurs décident ou non d’engager ou d’augmenter leurs participations dans une entreprise ou une économie. L’intégration de ces aspects dans les décisions d’investissement est un élément que les économies, notamment émergentes, doivent désormais prendre en compte pour réussir leur transition. Une enquête mondiale menée par McKinsey en 2002 note que “les investisseurs sont disposés à payer une prime pour une économie bien gouvernée, variable selon les pays”. Son niveau est particulièrement élevé pour le Maroc, comparativement à des économies similaires: elle est de 41% contre 39% pour l’Egypte et 27% pour la Turquie. Ce qui dénote que le pays est encore à la traîne dans ce domaine. Car, selon McKinsey, “l’amélioration du profil de gouvernance se traduit par une baisse progressive de cette prime”. Ce sont les principes adoptés et révisés en 2004 par l’OCDE qui servent de référentiel mondial pour élaborer un cadre réglementaire de la gouvernance. Le Maroc s’en est largement inspiré pour prévoir des réglementations organisant la vie des affaires et l’environnement financier, textes qui ont prévu la création d’organes pouvant jouer un rôle prépondérant dans ce domaine, comme le CDVM par exemple.Le gain d’une bonne gouvernance est énorme sur le plan micro, car elle garantie des objectifs conformes aux intérêts de la société et des actionnaires. Elever au niveau d’une économie, c’est décisif pour assainir les affaires afin de booster la croissance. Ce n’est pas automatique, car il ne suffit pas de disposer de lois pour garantir une bonne gouvernance. Cela dépend en grande partie de l’éthique des affaires.


    Socle juridique

    Traitant directement ou indirectement de la gouvernance, cet arsenal juridique concerne la grande réforme du marché financier (Bourse des valeurs, CDVM, OPCVM, OPV, TCN, marché hypothécaire, privatisation), la loi sur la société anonyme et les autres formes de sociétés ainsi que la loi bancaire. Des dispositions qui régissent les relations entre le management d’une entreprise, son conseil d’administration, ses actionnaires et ses partenaires externes.Bouchaïb EL YAFI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc